Club / Résultats annuels

Jean-Michel Aulas : « J’ai une confiance absolue dans notre modèle »

Publié le 27 octobre 2021 à 14:19:18
Jean-Michel Aulas : « J’ai une confiance absolue dans notre modèle »
En marge de la présentation des résultats annuels 2020-21 d’OL Groupe, le président Jean-Michel Aulas a notamment évoqué la situation sportive des équipes professionnelles et leurs ambitions pour la suite de la saison.

Des résultats financiers impactés par la pandémie mais un business model résilient

« Alors qu’OL Groupe enregistrait un EBE cumulé positif depuis la mise en activité du Groupama Stadium (+ 320 M€), l’EBE est négatif pour la première fois, sur l’exercice 2020/21 (- 33,9 M€), dans un contexte de pandémie de Covid-19. Le système d’indemnisation billetterie mis en place avec un plafonnement de l’ordre de 3-4 M€ a aidé les plus petits clubs mais a précarisé les clubs qui ont investi dans leurs infrastructures, comme l’OL, dont les revenus billetterie avoisinaient habituellement 45 M€.

Le business model de l’OL reste apprécié et n’est pas remis en cause. L’OL était le club avec le plus haut niveau de fonds propres avant la pandémie, et nous avons réussi à maintenir les investissements majeurs prévus sur le long terme. On vise le retour à un EBE positif très rapidement.

Les projets lancés avant la pandémie ont abouti ou sont bien avancés. La prise de participation dans OL Reign est une réussite sur le plan sportif dès la première année, puisque le club de Tacoma est en position de jouer les play-offs pour la première fois. Le rapprochement avec LDLC ASVEL est également très positif avec d’excellents résultats sportifs pour les équipes masculine et féminine et une entrée en Euroleague confirmée dès cette saison. Le Pole de loisirs d’OL Vallée a ouvert ses portes avec un an de retard mais connait un très bon démarrage. Enfin, l’exercice 2021/2022 a enregistré la mise sur orbite des deux derniers projets d’OL Vallée, avec le début des travaux de la All In Academy de tennis de Jo-Wilfried Tsonga et la toute récente signature du permis de construire de l’Arena à côté du Groupama Stadium.

Le financement de l’Arena est en cours de bouclage et son business plan va contribuer aux ressources du groupe à horizon 2023/2024. Le récent accord signé avec Live Nation va garantir une programmation annuelle de 80 à 100 événements musicaux, en parallèle des matchs d’Euroleague de LDLC ASVEL et d’autres événements sportifs tels que des compétitions eSport ou encore de tennis.

J’ai une confiance absolue dans notre modèle. »

 

OLVA_Aerial_credit POPULOUS

 

Les ambitions des deux équipes professionnelles

« On a fait des modifications importantes sur le plan sportif avec l’arrivée de Sonia Bompastor et Peter Bosz. Cela correspond au modèle qu’on souhaitait mettre en place. Dans le domaine de la formation, on est à nouveau troisième au niveau européen derrière le Real et le Barça. Les objectifs sont très clairs, c’est retrouver la Champions League. On veut aussi jouer un rôle dans l’Europa League. On a le meilleur indice UEFA avec Naples dans cette compétition. On se concentre pour aller le plus loin possible et pourquoi pas la gagner. Pour l’équipe féminine, l’objectif est de remporter de nouveau la Champions League et de retrouver le plus haut-niveau dans le championnat. »

 

Le bilan du début de saison

« On a perdu des points bêtement, on va y remédier. Le soir du match contre Nice, il y a des crispations. J’étais au stade. Tous les statisticiens pouvaient affirmer qu’on avait plus de chances de gagner ce match, que de le perdre. Il n’y a pas d’inquiétude. Je comprends le discours de Peter Bosz. On s’est améliorés dans le jeu. On a perdu des points à cause de notre indiscipline, parfois à cause l’indiscipline de la VAR. Les analystes pensent qu’on va très bien finir la saison. J’ai une confiance très forte en Peter. Il n’y a pas d’explication pour le match de dimanche. J’ai vu que notre joueur expulsé, Kadewere, s’est fait vilipender. Il a eu un deuil familial le matin du match. Je lui viens en aide. Il a vécu des moments très durs. »

 

Un mercato estival réussi

« On a essayé de recruter intelligent mais cela ne nous a pas empêché de recruter un champion du monde (Boateng), un double champion d’Europe (Emerson) et un joueur qui vient de Liverpool et qui a gagné de multiples trophées (Shaqiri). On a aussi deux internationaux brésiliens dans notre équipe avec Paqueta et Guimaraes. On a su garder nos joueurs issus de l’Academy avec la signature de nombreux contrats professionnels. Comme chaque année, on fera des ventes. Je ne peux pas promettre qu’on pourra garder nos meilleurs joueurs. Mais on sera encore plus exigeant. Ne partiront que ceux dont la pression était trop grande pour les garder. Si des joueurs devaient partir, ils devront être remplacés. »

 

boateng logo

 

La préparation du prochain mercato

« Quand on regarde tous les postes, on a beaucoup de solutions. On a prévu de pouvoir se renforcer. Mais je ne suis pas sûr que le coach ou le directeur sportif en aient l’obligation. Il faudra se reposer la question en décembre. Juninho et Vincent Ponsot s’y préparent. S’il faut, on pourra le faire mais pas sûr qu’on en ait besoin. En vue de la CAN en janvier, on espère retrouver Jeff Reine-Adélaïde. Il y a aussi certains joueurs qui demandent à jouer plus, notamment ceux issus de l’Academy. J’ai une confiance absolue dans le coach. Il connaît la gestion des jeunes. Il est le plus apte à juger si Cherki doit plus jouer. Peut-être que pendant la période de la CAN, les choses vont évoluer positivement. On souhaite tous que les joueurs de l’Academy s’expriment. »

 

Pour une réforme de l’arbitrage

« Les arbitres préconisent de la transparence et cela montre qu’ils sont de bonne foi. Il y a moins d’attente pour l’utilisation de la VAR lors des matches UEFA. Il doit avoir plus de fluidité. L’utilisation de micros enlèvera de la tête de tout le monde que des choses pas claires se sont passées. Les arbitres sont de bonne foi mais ils sont perfectibles. J’ai bon espoir que les expériences qui pourraient être tentées en France pourraient être reproduites dans les grandes compétitions internationales. Quand on reconnait qu’il y a eu des erreurs, cela enlève de la crispation. »