Féminines / 

L’OL Reign arrache le nul chez le leader (1-1)

Publié le 14 octobre 2021 à 09:28:00
L’OL Reign arrache le nul chez le leader (1-1)
Déjà qualifiées pour les play-offs, les joueuses de la franchise américaine de l'OL ont conquis le point du nul sur le terrain du leader Portland (1-1). De retour après un mois et demi d'absence, Megan Rapinoe a délivré les siennes sur penalty dans les dernières minutes.

Pas de round d'observation entre les formations occupant les deux premières de la NWSL pour ce match en retard de la 21ème journée, initialement programmé le 3 octobre mais reporté suite aux affaires qui ont agité le championnat ces dernières semaines. Les locales surprenaient The Bold d'entrée. Sur un excellent travail de Sophia Smith, Morgan Weaver trouvait la faille d'une frappe en pivot au point de penalty. Contre-pied parfait pour son premier but de la saison (1-0, 2'). 

LE REIGN BOUSCULÉ 


Une ouverture du score prématurée vécue comme un électrochoc par les onze protagonistes alignées par Laura Harvey, qui décidaient alors de prendre le contrôle du ballon dans la première moitié du premier acte. A ce jeu de possession, Eugénie Le Sommer et Rose Lavelle se montraient les plus adroites et faisaient planer la menace sur les cages oregoniennes en distillant des centres précis. Mais à l'image de la tête de Jessica Fishlock, il en fallait plus pour tromper la vigilance de la gardienne Bella Bixby. 

Dans leur moitié de terrain en revanche, les joueuses du Reign ne respiraient pas la sérénité et Weaver, Smith ou Rodriguez d'un lob audacieux, ne passaient pas loin de corser l'addition. C'est dans ce contexte de possession de plus en plus équilibrée qu'intervenait la plus grosse occasion pour la franchise américaine de l'OL. Servie par une astucieuse remise de la tête signée Fishlock dans la surface, Eugénie Le Sommer choisissait le plat du pied pour sa reprise à bout portant, mais cette dernière s'envolait dans les tribunes du Providence Park. 

A peine remis de nos émotions, trois grosses alertes sur la cage de Sarah Bouhaddi par Weaver puis Smith. Mais les frappes des deux grandes dames de ce début de rencontre venaient mourir à quelques centimètres des montants. Bousculé par le justesse technique et le pressing tout terrain de leurs hôtes du soir, le Reign parvenait, non sans mal, à rentrer aux vestiaires avec un seul but de retard. 

La seconde mi-temps reprenait avec la même intensité. Les deux meilleures équipes actuelles de la saison régulière proposaient un spectacle haletant, où les temps forts se multipliaient d'un côté comme de l'autre. La puissante frappe du gauche au ras de la lucarne de Balcer (51') répondant aux percussions de Rocky Rodriguez ou de la capitaine du Thorns, Christine Sinclair (48'). A l'heure de jeu, cette dernière décochait une frappe enroulée qui échouait à quelques centimètres du poteau gauche de Bouhaddi, qui semblait battue. Le moment choisi par Laura Harvey pour faire entrer Megan Rapinoe en lieu et place d'Eugénie Le Sommer (62'). Son grand retour après une blessure à la cuisse droite qui l'a éloigné des terrains pendant un mois et demi, sa dernière apparition sous les couleurs du Reign remontait au 29 août dernier, déjà face à Portland (victoire 3-2 au Lumen Stadium de Seattle). 

RAPINOE CHANGE TOUT

Dans la minute qui suivait son entrée en jeu, la lauréate du Ballon d'Or 2019 était trouvée par Huerta au second poteau mais ne réussissait pas à redresser sa tête pour ce qui aurait pu constituer un retour de rêve (64'). La menace s'intensifiait alors. Jessica Fishlock trouvait Rose Lavelle après une magnifique chevauchée, mais la meneuse de jeu de Team USA n'enroulait pas assez son ballon pour aller chercher la lucarne de Bixby. Même manque de réussite pour Rapinoe, dont la frappe en bout de course sur le côté gauche trouvait le petit filet extérieur (75'). Cette dernière se muait en passeuse quelques minutes plus tard pour donner à Fishlock une avantageuse situation de trois contre deux, mais la Galloise choisissait de frapper, sans attraper le cadre (78'). C'est finalement à cinq minutes de la fin du temps réglementaire que la délivrance intervenait pour The Bold. Après une frappe sur le poteau de Cook, un penalty était sifflé pour une main d'Angela Salem. Megan Rapinoe se chargeait de le transformer sans trembler (1-1, 86'). Son sixième but cette saison. 

Le score ne bougera plus après cette égalisation au bout du suspense malgré de nouvelles banderilles plantées par Rodriguez ou Fishlock de chaque côté. Les Thorns de Portland restent leader avec un petit point d'avance sur l'OL Reign, à qui il reste deux rencontres, à domicile face au Washington Spirit ce dimanche (4h, heure française) et à Kansas City. Tout reste encore ouvert pour la première place du championnat régulier.

Portland Thorns : Bixby - Kuikka, Menges, Sauerbrunn, Klingenberg (Hubly, 83') - Salem, Rodriguez, Horan, Sinclair (Dunn, 60') - Smith (Charley, 70'), Weaver (Lussi, 70').

OL Reign : Bouhaddi - McNabb, Barnes, Cook, Huerta - Quinn (Angelina, 45'), Lavelle (Brooks), Fishlock - Le Sommer (Rapinoe, 62'), Marozsán (Watt, 77'), Balcer (Weatherholt, 62').