Masculins / OL - Clermont

Damien Da Silva : "Apporter ma combativité"

Publié le 20 août 2021 à 13:36:00
Damien Da Silva : "Apporter ma combativité"
De retour de suspension après avoir manqué les deux premières journées de Ligue 1 Uber Eats, notre défenseur Damien Da Silva a répondu aux questions des journalistes à deux jours de la réception de Clermont.

Son intégration à l’OL

« Les premières sensations sont très bonnes. Je me suis très bien intégré avec les joueurs, le staff ou les gens du club durant la préparation. J'étais déçu d'être suspendu sur les deux premiers matchs. C’est toujours un peu frustrant. J’ai suivi ça du banc de touche et de la maison. Je suis très heureux d’être éligible pour le prochain match. »

 

L’envie de jouer

« J’ai de l’envie depuis que j’ai signé au club. Forcément, elle a été grandissante. Les résultats font qu’on attend beaucoup plus aujourd’hui. On doit tous avoir encore plus envie de gagner et de repartir de l’avant, car les résultats ne sont pas les bons. Cette semaine, on a axé beaucoup sur l’envie, sur la mentalité. On doit reprendre une assise défensive et garder la confiance pour inverser la tendance dès dimanche. »

 

Son apport au groupe

« Je vais pouvoir apporter mon expérience, ma combativité, mon énergie défensive. Quand je ne jouerai pas, j’apporterai de l’énergie positive par la parole en encourageant les partenaires. On doit rester positifs entre nous. Il n'y a que comme ça qu'on pourra repartir de l'avant. J'ai pu progresser en jouant la Ligue des Champions, en me confrontant aux meilleurs attaquants d'Europe. Ce sont des matchs de très haut niveau. C’est de l’expérience emmagasinée. »

 

Une pression positive

« J’espère que je vais avoir le trac quand je commencerai au Groupama Stadium. Si je ne l’ai pas, ce n’est pas bon signe. J’ai toujours aimé avoir cette pression. Je la prends du côté positif. Jouer à Lyon, ça donne toujours envie. »

 

Sur la philosophie de jeu du coach

« Tous les coachs sont différents. Dans la globalité, ça ressemble à ce que demandait mon ancien coach à Rennes. Peter Bosz veut une équipe offensive qui a le ballon, qui repart de derrière, avec un gros pressing sur l'adversaire. C’est peut-être un peu plus accentué ici. Je ne suis pas perdu. »

 

Réagir après Angers

« On a travaillé comme les semaines précédentes. On doit s'encourager, être positifs et se mettre en confiance. La saison est encore longue. Les équipes qui réussissent sont solidaires. Ce qui fait la différence à l'arrivée, c'est l'état d'esprit collectif. Tous les joueurs ont conscience que le match à Angers était une faute. On peut comprendre le mécontentement des supporters. C'est forcément frustrant de prendre un point sur six. Ils attendent beaucoup des joueurs. On doit avoir cette envie, c'est le minimum de montrer cette combativité dans le comportement. »

 

Les retrouvailles avec Clermont

« Je ne suis pas surpris du début de saison de Clermont. Ils viennent de monter, ils sont en pleine confiance. J'ai connu ça avec Caen. Ils jouent libérés. Ils ont un bon jeu. Je connais bien le coach, que j'ai eu en formation à Niort. Il aime le jeu et repartir de derrière. J’ai joué un an là-bas. J’ai de très bons souvenirs. C’est l’année où j’ai retrouvé le niveau professionnel, après avoir passé quelques temps en National. »

« Leur attaquant (Mohamed Bayo) est en pleine confiance. J’ai regardé quelques matchs de la saison dernière. C'est un très bon défi quand on est défenseur. Je me lance toujours des défis contre les attaquants de Ligue 1 Uber Eats, qui sont tous très bons. »

Sur le même thème