Féminines / OL Reign

L'OL Reign à nouveau piégé par le NY/NJ Gotham FC

Publié le 27 juin 2021 à 10:29:00
L'OL Reign à nouveau piégé par le NY/NJ Gotham FC
Pour sa deuxième sortie consécutive de la semaine au Cheney Stadium, l'OL Reign s'est sévèrement incliné (0-3) contre une formation de Gotham qui, force est de constater, avait surtout plus de jambes sous la chaleur accablante de Tacoma.


Sur le papier, ce deuxième match de la semaine pour l'OL Reign, son 7e en NWSL, n'avait vraiment rien de simple. Et cela s'est malheureusement confirmé sous le soleil de plomb du Cheney Stadium. Si Farid Benstiti, toujours privé de Rose Lavelle, décidait d'aligner d'entrée sur les ailes de son attaque Megan Rapinoe et Eugénie Le Sommer, dont il s'agissait de la première titularisation aux Etats-Unis, c'est un adversaire en pleine confiance qui se présentait dans l'Etat de Washington. 

En effet, le NY/NJ Gotham FC surfait sur un excellent match nul ramené lundi de chez le leader Orlando Pride, possédait un petit avantage psychologique sur le Reign qu'il avait déjà battu le 6 juin dernier (1-0) et, surtout, il bénéficiait de deux jours supplémentaires de récupération. Un aspect non négligeable lorsque l'on évolue sous une telle chaleur (35°).


Une première demi-heure difficile pour les 22 actrices

C'est peu dire que les 22 actrices, dont la majorité enchaînait une seconde rencontre cette semaine, ont eu du mal à se mettre en route ce samedi après-midi à Tacoma. Face aux difficultés pour mettre du rythme, trouver les bonnes passes et se procurer de vraies occasions de but lors des trentes premières minutes, il apparaissait ainsi très judicieux de faire la différence en premier afin de ne pas courir derrière le score.

Alors que Megan Rapinoe, bien servie par Fishlock avait cette opportunité mais manquait le cadre de très peu (35e), la franchise américaine de l'Olympique Lyonnais allait se faire punir quasi dans la foulée sur la première situation adverse. Lancée plein axe en profondeur sur une action anodine, Onumonu devançait Sarah Bouhaddi, sortie loin de sa surface, avant de pousser tranquillement le cuir au fond des filets (38e). La Nigériane récidivait puisqu'elle était déjà l'auteure de l'unique but face au Reign le 6 juin dernier dans le New Jersey. Malgré ce coup dur, les joueuses de Farid Benstiti réagissaient bien avant la mi-temps et étaient même proches d'égaliser par deux fois, à l'instar de cette reprise de volée légèrement trop croisée de Le Sommer (40e).

Les contres assassins de Gotham 

De retour des vestiaires sans Quinn au milieu mais avec Huerta qui avait performé mercredi, l'OL Reign espérait rapidement faire son retard au tableau d'affichage. Mais une seconde contre-attaque assassine conclue par Purce (60e) est venue compliquer une tâche qui s'annonçait déjà épineuse. Cinq minutes plus tard, le coach du Reign opérait un triple changement afin de redonner du jus à ses troupes. Dzsenifer Marozsán s'essayait deux fois de loin et sur coup franc (67e, 73e) mais ses tentatives, un peu forcées, n'aboutissaient pas. Bien rodées et sûres de leurs forces, les visiteuses ne faiblissaient pas non plus. Ce n'est pas pour rien d'ailleurs qu'elles possèdent actuellement la meilleure défense de National Women's Soccer League avec seulement 2 buts encaissés en 6 matches à présent. 


Le Sommer tout proche de marquer son premier but 

Solide en défense et armé de flèches offensives, le NY/NJ Gotham FC continuait d'appuyer là où l'OL Reign souffrait lors de cette partie. Sur un troisième contre éclair brillant, l'entrante Richardson parachevait de façon clinique le succès de son équipe (84e). L'écriture d'un match ne tient parfois qu'à un fil et Eugénie Le Sommer avait l'opportunité d'en changer la tournure quelques minutes avant le troisième but adverse. 

Seule aux six mètres, l'attaquante prêtée six mois par l'OL jaillissait bien mais elle voyait sa seconde reprise de volée de la soirée buter sur une Sheridan inspirée (77e). Pas encore récompensée de ses efforts, l'internationale française regardait aussi sa lourde frappe du gauche flirter avec la transversale adverse (88e). Reste un score globalement sévère et une soirée en tout point frustrante face à une formation difficile à manœuvrer et moins empruntée physiquement que le Reign, désormais en quête de rebond samedi prochain à Houston (2h30). 

Composition des équipes

OL Reign
Bouhaddi, Hammond (Pruitt, 76'), Hiatt (McNabb, 65') Cook, Jiménez, Quinn (Huerta, 46'), Cruz (Angelina, 65') Fishlock, Rapinoe (Balcer, 65'), Le Sommer, Marozsán

NY/NJ Gotham FC
Sheridan - Dorsey, Freeman (Johnson, 46'), Lewandowski, Dydasco (Skroski, 82’), Long, Cudjoe (Richardson, 69'), Zerboni (Pinto, 59’), Kawasumi, Purce, Onumonu (Viens, 69')