Féminines / 

L'OL Reign reprend sa marche en avant face aux Chicago Red Stars

Publié le 23 juin 2021 à 10:17:25
L'OL Reign reprend sa marche en avant face aux Chicago Red Stars
Mis sur orbite dès la première minute de jeu grâce à une superbe inspiration de Shirley Cruz, l'OL Reign s'est logiquement imposé 2-0 face aux Chicago Red Stars. Un succès d'autant plus important qu'il s'agit du premier de la saison au Cheney Stadium de Tacoma pour la franchise américaine de l'OL.

Un départ canon !

Il fallait assister au coup d'envoi pour ce sixième match de l'OL Reign en NWSL. Probablement frustrées de leurs trois défaites de rang, les joueuses de Farid Benstiti n'allaient en effet pas tarder à se mettre en évidence face à une formation de Chicago invaincue depuis deux matches et auteur de trois clean-sheets depuis le début de saison. 

De retour dans le onze de départ et profitant d'un mauvais renvoi dans l'axe, Shirley Cruz trouvait la faille dès la première minute de jeu d'une volée limpide et puissante que Naeher ne pouvait que dévier dans son propre but (1-0). La Costaricienne inscrivait là le but le plus rapide de la saison en National Women's Soccer League, mais aussi de la jeune histoire de l'OL Reign.

Une entrée en matière idéale pour les coéquipières de la capitaine Fishlock, intéressantes dans leur faculté à presser haut pour gêner la relance adverse et qui allaient faire preuve d'un réalisme total en convertissant leur deuxième occasion par un nouveau but. Trouvée au second poteau par un amour de centre de Sofia Huerta, Bethany Balcer passait intelligemment devant son adversaire direct pour catapulter de la tête le ballon dans le filet opposé (2-0, 18e).

Sonnées, les joueuses venues de l'Illinois allaient essayer tant bien que mal de mettre le pied sur le ballon pour tenter de recoller avant la mi-temps, mais leurs phases de domination s'avéraient particulièrement stériles. L'OL Reign rentrait aux vestiaires avec deux buts d'avance, une possession de balle importante (65%) et le sentiment d'une première période accomplie.

 

Les grands débuts d'Eugénie Le Sommer

Si la deuxième période est repartie sur un rythme plutôt tranquille, elle a regagné en intensité et donc en intérêt lorsque le technicien français de l'OL Reign a lancé successivement deux de ses stars, Megan Rapinoe entrée sous les acclamations des 2518 spectateurs présents à Tacoma (57e) et Eugénie Le Sommer qui fêtait ses premiers pas en match officiel avec le Reign (65e).

Floquée de son numéro 9 dans le dos, l'internationale française, à l'image du début de match tonitruant de son équipe, n'a pas tardé à se distinguer. Son tir, conséquence de son appel tranchant et de l'astucieux ballon délivré par Rapinoe, avec qui la connexion a semblé évidente dès les premières combinaisons, aurait notamment mérité un meilleur sort (67e).

Très remuante, l'ex-Lyonnaise s'est ensuite essayée à un lob, loupé mais peut-être inspiré par la tentative similaire convertie par Fishlock la semaine passée à North Carolina Courage (83e). Déterminée à briller pour sa première, la Grassoise était tout proche de faire parler la poudre trois minutes plus tard, mais Naeher a brillamment remporté son face-à-face (86e). Son premier but avec "The Bold" ne saurait tarder.

 

Bouhaddi, premier clean-sheet

Titulaire pour la seconde fois consécutive dans les cages de l'OL Reign, Sarah Bouhaddi a vécu une rencontre relativement paisible. Jusqu'à cette 78e minute où elle a remporté un duel ô combien important face à l'attaquante de Chicago, consécutif à une tête en retrait pas assez appuyée de Hiatt. Un sauvetage qui lui permet de valider son premier clean-sheet personnel. 

Avant cela, la gardienne prêtée par l'Olympique Lyonnais s'était souvent montrée rassurante dans ses sorties aériennes. À noter, aussi, le gros match dans l'axe de la défense d'Alana Cook, l'Américaine transfuge du PSG.

 

Une fin de match à sens unique

Emmené par son trident de feu Rapinoe-Le Sommer-Fishlock, l'OL Reign écrasait les dix dernières minutes de la partie. Après s'être employée sur un tir de Rapinoe (83e) et devant Le Sommer (86e), la gardienne de Chicago, décidément très sollicitée, faisait encore le spectacle en sortant une frappe brossée de Fishlock. 

Intenable dans son couloir, Huerta provoquait même, au terme d'une énième percée, l'expulsion de Bianca St-Georges (90+2). Si ce dernier coup franc aux abords de la surface ne donnait finalement rien, l'OL Reign tenait fermement sa deuxième victoire de la saison régulière à l'issue d'une rencontre maîtrisée et prometteuse pour l'avenir.

D'un point de vue mathématique, elle permet aussi aux joueuses de Farid Benstiti de gagner une place au classement (8e) et de revenir à un point de Chicago qui compte un match supplémentaire. Les deux adversaires du jour se retrouveront d'ailleurs au SeatGeek Stadium dans l'Illinois le 19 juillet. D’ici-là, l'OL Reign aura trois matchs de plus pour développer ses automatismes et cela débute dès samedi avec la réception de Gotham (22h).

 

Composition des équipes

OL Reign
Bouhaddi, Hammond, Hiatt, Cook, Celia (McNabb, 65'), Quinn, Cruz (Rapinoe 57'), Fishlock, Balcer (Le Sommer 65'), Huerta, Marozsan (Weatherholt, 81')

Chicago Red Stars
Naeher, Gorden, Davidson (Milazzo, 46'), Sharples, St-Georges, Mautz (Luebbert, 61'), Woldmoe (Watt, 82'), Stanton, Di Bernardo (Stevens, 62'), Doniak (Goralski, 61'), Johnson