Féminines / OL Reign

Diminué, l’OL Reign s’incline face à North Carolina Courage

Publié le 20 juin 2021 à 10:28:00
Diminué, l’OL Reign s’incline face à North Carolina Courage
Privé de ses principaux atouts offensifs, l’OL Reign s’est incliné 2-1 face à North Carolina Courage malgré une prestation consistante et un superbe but de Jessica Fishlock en fin de match.


Pour son cinquième match de NWSL 2021, l’OL Reign se déplaçait à Cary pour y affronter North Carolina Courage, une équipe qui était venue chercher un match nul et vierge à Tacoma en ouverture de la saison. Après deux défaites consécutives face à Washington et Gotham, les joueuses de Farid Benstiti espéraient renouer avec le succès sous un soleil de plomb au Sahlen’s Stadium.

Les premières de Bouhaddi, Maroszán et Cook

Privé de ses deux stars américaines, Megan Rapinoe et Rose Lavelle, qui préparent actuellement les JO de Tokyo avec la sélection US, l’OL Reign pouvait compter au coup d’envoi sur deux de ses trois recrues lyonnaises, la gardienne internationale française, Sarah Bouhaddi, et la meneuse allemande, Dzsenifer Marozsán. En revanche, arrivée seulement le 17 juin au sein de sa nouvelle formation, l’attaquante internationale française, Eugénie Le Sommer, n’apparaissait pas sur la feuille de match. 

Titulaire lors de la précédente rencontre face à Gotham, Leah Pruitt prenait place sur le banc, Bethany Balcer lui ayant été préférée pour démarrer en pointe ce deuxième match consécutif à l’extérieur. Repositionnée à la récupération, la défenseuse centrale, Kristen McNabb, poussait quant à elle la Galloise, Jessica Fishlock, sur le banc, tandis que l’ex-parisienne, Alana Cook, intégrait la charnière. 

Avec un onze grandement remanié, l’OL Reign mettait un certain temps à rentrer dans le match. North Carolina tentait d’en profiter, mais se heurtait à une excellente Sarah Bouhaddi, qui remportait son face à face avec Jessica McDonald (5e), avant d’intercepter un bon centre de Lynn Williams depuis l’aile droite (10e). Et c’est avec soulagement que la gardienne française voyait McDonald manquer le cadre sur un nouveau face à face à la 19e. 

McDonald trouve la faille juste avant la pause

Il fallait attendre la 25e minute pour voir l’OL Reign inquiéter North Carolina, mais le tir puissant de Bethany Balcer depuis la gauche de la surface était repoussé par Casey Murphy. Entre deux équipes bien en place, les actions de but n’étaient pas légion dans cette première période, même si une volée d’Hamilton était déviée en corner à la 42e. Cette dernière alertait encore Bouhaddi d’un tir à ras de terre depuis l’entrée de la surface, mais la gardienne française s’interposait à nouveau (44e). 

On pensait alors que les deux équipes rejoindraient les vestiaires sur ce score vierge, mais North Carolina trouvait la faille dans la foulée avec une tête victorieuse de McDonald, qui devançait Bouhaddi dans les airs sur un bon centre venu de la droite. Sans avoir démérité, à l’image d’une meilleure possession de balle (56%), l’OL Reign se retrouvait donc mené au score à la mi-temps.

Mises en confiance par cette ouverture du score in extremis, les joueuses de North Carolina se montraient dominatrices au retour des vestiaires. À la 50e, Williams transperçait la défense, mais ne trouvait pas le cadre face à Bouhaddi. Sofia Huerta répondait immédiatement, trouvant Murphy sur la trajectoire de son tir croisé. Le match s’emballait et Williams manquait à nouveau le cadre à la 55e malgré un but grand ouvert !

North Carolina fait le break

Deux minutes plus tard, trouvée par Angelina depuis l’aile gauche, Balcer décroisait trop sa tête face à Murphy (61e). L’OL Reign montait en puissance et prenait le jeu à son compte en privant son adversaire de ballon. Un ascendant qui se matérialisait par ce bon centre de Huerta depuis la gauche de la surface, mais Balcer ne pouvait toucher le ballon devant le but de Murphy (64e) ! 

Tout juste entrée en jeu à la place de Dani Weatherholt, Jessica Fishlock tentait sa chance aux abords de la surface, mais son tir passait à droite du but adverse (67e). Ce temps fort de l’OL Reign ne se concrétisait pas au tableau d'affichage et North Carolina parvenait à remettre le pied sur la ballon à l’approche du dernier quart d’heure. Sentant son équipe relâcher son emprise, Farid Benstiti lançait Tziarra King et Leah Pruitt à la place de Bethany Balcer et Angelina.

Malheureusement son équipe se faisait piéger dans la foulée, quand la nouvelle entrante de North Carolina, Sam Mewis, reprenait victorieusement un très bon centre en retrait de Williams. Un scénario cruel pour l’OL Reign qui se retrouvait mené 2-0 contre le cours du jeu. Revigoré par ce deuxième but, North Carolina semblait parti pour faire cavalier seul en fin de rencontre, mais c’était sans compter sur le talent de Jessica Fishlock.

Le bijou de Fishlock

Après une interception aux abords du rond central, la Galloise réduisait la marque d’un lob somptueux des 25 mètres qui laissait Murphy impuissante (85e). Un petit chef-d’oeuvre qui redonnait un peu d’espoir à son équipe pour les dernières minutes du match. L’OL Reign jetait alors ses dernières forces dans la bataille face à une équipe de North Carolina qui pouvait s’appuyer sur une Murphy impériale dans les airs. 

Cette dernière captait un tir lointain de Maroszán à la toute fin du temps additionnel, permettant à North Carolina de conserver son avance. Battu pour la troisième fois consécutive avec un tout petit but d’écart, l’OL Reign traverse une période compliquée, mais aura l’occasion de repartir de l’avant dès mercredi avec la réception des Chicago Red Stars. Une rencontre qui devrait être la première d’Eugénie Le Sommer en NWSL.


Composition des équipes

North Carolina Courage
Murphy, Mathias, Kurtz, Erceg, Pickett, Solaun (Williams 89e), O’Sullivan (Roccaro 89e), Hamilton (Mewis 66e), Debinha (Mace 80e), McDonald (Ratcliffe 80e), Williams


OL Reign
Bouhaddi, Jiménez, Cook, Hiatt, Barnes (Quinn 64e), Weatherholt (Fishlock 64e), McNabb, Marozsán, Angelina (King 75e), Huerta, Balcer (Pruitt 76e)