OLTV / OLTV

OL Night System : Les meilleurs moments de Juninho

Publié le 26 mai 2021 à 19:24:00
OL Night System : Les meilleurs moments de Juninho
Notre directeur sportif Juninho était l'invité de Barth ce mercredi dans OL Night System. Vous pouvez retrouver l'intégralité de l'émission sur OLPlay.

Le match face à Nice

On est encore plus déçus parce que Lens a fait nul face à Monaco. A la mi-temps, on menait. On avait presque le match en main. Malheureusement on a perdu. On se retrouve 4 ème, c’est dommage mais c’est logique malheureusement.

 

Sa réponse à Rudi Garcia

D’abord surpris. Je savais qu’il allait faire quelque chose car c’est son caractère. Il a choisi un journaliste expérimenté et on a l’impression que c’était préparé de longue date. C’est une interview tellement longue, mais je n’ai pas l’impression d’être trahi. On est trahis par des amis, là on était des professionnels. Un des problèmes que j’ai eu avec Rudi, c’est la différence de traitement dans le vestiaire. Il était fort avec les faibles, et faible avec les forts. Ça créait des problèmes dans le vestiaire et les joueurs sont venus me voir. Rudi Garcia voulait prêter Jean Lucas car il ne le faisait pas jouer, on n’était pas forcément d’accord là-dessus. Il se plaignait qu’il n’ait pas progressé tactiquement, je me suis dit que c’était peut-être sa faute. Il a pris certaines choses personnellement mais le joueur n’y était pour rien. Finalement il a été prêté, peut-être que j’ai trop insisté mais j’ai le droit de poser des questions. Je pense qu’il a un manque de confiance en lui. Ça le gênait aussi ma façon de me comporter avec les joueurs et le reste du staff. Pendant le mercato, c’est vrai je ne l’ai pas laissé choisir les joueurs. Mais c’est mon rôle, j’ai fait mes choix. Paqueta par exemple j’ai fait les efforts pour l’avoir. Il n’avait pas l’habitude forcément puisque qu’il aime bien imposer ses choix et ça peut se comprendre. Mais j’ai défendu Rudi à plusieurs reprises, ce n’était pas forcément facile mais il faisait un bon travail.

 

Le choix du futur coach

On est sur un dossier important sur le coach, je ne veux pas trop m’avancer mais j’espère qu’on va réussir à boucler le plus vite possible. Le recrutement c’est un vrai défi. Les supporters auront toujours la sensation qu’on a raté quelqu’un. On a besoin de joueurs qui percutent balle à pied, qui peuvent résister à la pression. On a aussi besoin de joueurs de couloir, on a utilisé Kadewere mais ce n’était pas forcément son poste. On travaille sur l’effectif, on sait ce dont on a besoin mais il y a tout un club et une organisation. Il ne suffit pas de sortir les chèques et d’acheter les joueurs, ce n’est pas aussi simple. Il y a une crise très importante qui va impacter le prochain mercato. Si on pouvait avoir une cellule de recrutement un peu plus importante, ça serait super. On a déjà une bonne base de joueurs.

 

Les ambitions

Je pense qu’on doit cibler la demi-finale de l’Europa League, on a une belle équipe. On joue 3 compétitions, la Ligue 1 qui nous nourrit et qui reste toujours un objectif. On n’a pas été champion depuis 2008 et les supporters sont très ambitieux. On a fait 2 demi-finales de Ligue des Champions, 1 en Europa League. On a les ambitions d’aller loin, il faudra avoir un état d’esprit conquérant pour la saison prochaine. Il faudra voir avec le prochain entraîneur les différentes pièces pour aller loin dans les 3 compétitions.

 

Jouer au foot après sa carrière

Ça fait 5 ans que je n’ai pas joué au foot, j’ai perdu l’envie. Depuis que j’ai arrêté ma carrière, j’ai dû jouer 2 fois. J’ai essayé d’autres choses, c’est le cerveau qui cherchait la passion. J’ai perdu l’envie, beaucoup de joueurs sont comme ça après avoir arrêté. J’ai eu beaucoup de compétition donc c’est plus la même chose.