Masculins / Red Star - OL

Rétro Red Star - OL : Il y a 21 ans, Sidney Govou écrivait le début de sa légende

Publié le 05 avril 2021 à 10:00:00
Rétro Red Star - OL : Il y a 21 ans, Sidney Govou écrivait le début de sa légende
A l’occasion du huitième de finale de Coupe de France entre le Red Star et l’OL, retour sur le dernier match entre les deux équipes. C’était déjà en Coupe de France et déjà pour un 1/8.

Saison 1999-2000. Pour ses 50 ans d’existence, l’OL commence doucement à faire son trou parmi les très bonnes équipes de notre championnat, et après une saison précédente conclue à la troisième place, les Lyonnais visent à nouveau le podium. Vainqueur de la Coupe Intertoto en 1997, le club de Jean-Michel Aulas veut désormais un trophée national et la Coupe de France représente une belle possibilité.

 

La troupe lyonnaise emmenée par Bernard Lacombe accède ainsi aux huitièmes de finale après avoir éliminé sur des petits scores Tours (1-0) puis Troyes. Face à eux le Red Star, club mythique de la première moitié du XXème siècle, mais qui a perdu de sa superbe et qui à cette époque évolue en National. Pour cette rencontre, l’entraineur lyonnais envoie l’équipe-type puisque Coupet, Malbranque, Laigle ou encore Anderson étaient titulaires.

 

Pourtant le salut lyonnais viendra d’un jeune joueur issu du centre de formation, qui deviendra des années plus tard l’une des légendes du club. Menées au score après un but de Doukantié, les Gones se doivent absolument de réagir pour éviter une humiliation. C’est alors que surgit Sidney Govou. Agé de 19 ans et apparu pour la première fois sur une pelouse de Ligue 1 quelques semaines auparavant, l’ailier remplace Linarès à la 52ème minute. A la 81ème il égalise et inscrit le premier but de sa carrière professionnelle, avant de réitérer quelques instants plus tard pour le doublé et offrir la qualification aux siens. Une entrée en matière spectaculaire pour le natif du Puy-en-Velay, qui signera son premier contrat professionnel à l’issue de la saison. Concernant la Coupe, l’OL sera finalement éliminé au tour suivant par l’AS Monaco, futur champion de France, mais se consolera deux ans plus tard avec son premier titre de champion de France.

 

$name

 

Sur le même thème