OLTV / OL Night System

OLTV : les meilleurs moments de Ludovic Giuly dans OLNS

Publié le 19 mars 2021 à 09:41:15
OLTV : les meilleurs moments de Ludovic Giuly dans OLNS
Ancien de l'OL et formé au club, Ludovic Giuly était l'invité de Barth ce jeudi dans OL Night System. Retrouvez l'intégralité de l'émission sur OLPlay.

Ses envies de devenir entraîneur

Le seul problème aujourd’hui c’est la situation avec le Covid, c’est très compliqué pour le foot pro et le foot amateur. J’ai quelques touches mais rien ne se passe pour le moment. J’essaie de trouver le bon projet, des gens qui me font confiance et avec une vision sur le long terme. Je ne veux pas faire un one-shot. Je prends le temps d’analyser, j’ai des propositions aussi à la télé et à la radio. Je réfléchis tout doucement. J’ai vécu des belles choses avec Monaco, donc j’ai dit que j’aimerais entrainer là-bas. Après avec les dirigeants, je ne m’y retrouve pas forcément. Dans très peu de clubs d’ailleurs, je cherche un rapport familial. Les nouveaux propriétaires souvent arrivent et oublient vite l’histoire avant eux.

 

L'importance du match face à Paris pour le titre

Le match va être important, ce n’est pas parce que l’OL va perdre que ça sera la fin du championnat. Les résultats sont un peu faussés avec le Covid, rien n’est joué. On a vu Nantes créer l’exploit en battant le PSG. Il faut tenir compte de tout ça, mentalement il faudra être costaud. Il faut rester attentif. C’est 2 équipes qui doivent démontrer qu’elles sont au sommet. Je vois plus un match nul, voire une belle victoire de Lyon. On voit que Paris, dans les grands matchs, ce n’est pas forcément ça.

 

Le maillot d'Ali Bouafia et son rapport aux supporters

Le premier maillot que j’ai reçu d’un professionnel c’est celui d’Ali Bouafia. Je suis à l’hippodrome avec mon père qui connait les joueurs et il commence à discuter avec eux. Moi j’étais timide donc je reste à ma place. Ali me demande si je voulais avoir son maillot, il me propose de venir mercredi à Gerland récupérer son maillot. Avec mon père on y va la semaine d’après, il pleuvait, j’arrive sans parapluie, je suis trempé. Je demande à un intendant pour voir Ali, il arrive et me donne son maillot rouge RTL. Je m’en souviendrais toute ma vie, j’étais ravi, j’ai dormi avec. Quand tu fais un métier où des gens se saignent pour acheter un maillot ou mettent toute leur vie auprès d’un club il faut leur donner le maximum. On doit rendre ce qu’eux nous ont donné. On sera redevables à vie auprès de ces gens-là.

 

L'évolution du foot business

Ce que je regrette c’est l’amour du maillot. Les jeunes achetés plusieurs millions, jouent 2-3 matchs et après ils ne jouent plus et direct ils veulent partir. Avant tu étais formé dans un club, tu défendais tes couleurs. A notre époque, il fallait au moins 10 rentrées en Ligue 1 avant de devenir pro. Alors que maintenant à 15 ans, ils ont déjà signé un contrat pro alors qu’on a aucune idée du niveau du joueur. On veut se rassurer et protéger nos joueurs, mais où est le respect ? Où sont les valeurs ? C’est devenu du foot business, quand on dépense 100 millions pour Ronaldo ou Messi ok. Quand on dépense 50 ou 60 millions pour des mecs qui ont une année où est la logique ? C’est que du business, tout le monde signe son contrat, tout le monde prend sa com. Il faut stopper les vannes et le système. Recentrons-nous sur la formation, on est le meilleur pays au niveau de la formation.