Masculins / Entretien

Rayan Cherki : « Gagner un titre avec mon club de cœur »

Publié le 18 mars 2021 à 09:00:00
Rayan Cherki : « Gagner un titre avec mon club de cœur »
A 17 ans seulement, Rayan Cherki est déjà pleinement intégré dans le groupe professionnel de l’OL et peut prétendre à un vrai rôle d’ici la fin de la saison. L’attaquant lyonnais nous a ainsi accordé un entretien afin d’évoquer son début de carrière mais aussi les prochaines échéances du club, dont le match contre le PSG. L'intégralité de ce moment est à retrouver sur OLPLay.

Ses premiers pas en pro la saison dernière

« Cela va bientôt faire un an et demi, ça passe très vite ! J’attendais ce jour-là depuis longtemps, c’était la concrétisation de quelque chose d’important. Mais quand j’ai effectué mes premiers pas sur la pelouse, c’est là que je me suis dit que le plus dur commençait. Avec les supporters c’était d’autant plus particulier car ils m’ont réservé une ovation quand je suis rentré, et c’est pour ça que ce jour-là restera toujours gravé dans ma tête.

 

$name

 

Sa progression

J’ai beaucoup appris, mais il me reste encore du chemin à parcourir pour atteindre la perfection et je compte bien m’y essayer. Mon jeu a beaucoup évolué parce que j’ai plus de confiance, je suis plus à l’aise. Ça me permet de savoir dans quelles zones je peux jouer rapidement, aller dribbler ou tirer. C’est surtout sur ces points-là que j’ai progressé. 

 

Sa première titularisation, au Parc des Princes

C’était une grande joie pour moi de jouer au Parc des Princes, car c’est un stade que j’aime particulièrement. J’ai pu voir de grands joueurs jouer sur cette pelouse et quand j’ai pu, moi aussi, faire mes débuts dans ce stade c’était marquant. C’était aussi très important pour mon apprentissage, c’est un match qui fait partie des « grands rendez-vous », maintenant j’ai pris plus de confiance, j’ai engrangé plus de temps de jeu, j’ai beaucoup appris avec mes coéquipiers. Je pense que si j’ai, à nouveau l’occasion de jouer contre Paris, ce sera complètement différent.

 

Jouer contre les stars parisiennes

On est tous des humains, on a deux bras, deux jambes, on est pareil ! (rires). Certes ils ont de plus grosses capacités que certains, mais sur un match tout est possible et c’est ce que je me dis avant chaque rencontre. J’espère que Neymar sera là, car c’est un très bon joueur. L’année dernière durant la Coupe de France je l’ai vu jouer, mais j’étais dans les tribunes, alors j’espère que cette fois je serai sur le terrain.

 

$name

 

Sa saison

Je prends ce qu’il y a à prendre, je gratte ce que je peux au quotidien. Je savais que le monde professionnel était plus exigeant que le monde amateur, mais c’est vrai que c’est compliqué. Il faut être bon tout le temps pour pouvoir prétendre à une place de titulaire. Quand je rentre en jeu et que le match n’est pas débloqué, ça me donne peut-être une « envie » supplémentaire d’aller aider mes coéquipiers. Mais en vérité je me donne toujours à fond dès que je rentre.h.

 

Rudi Garcia

J’ai une très bonne relation avec le coach. Je m’entends bien avec lui, on parle souvent, je vais lui demander des conseils quand il y a des choses que je comprends moins bien et il est toujours à l’écoute. Tout ça est très important pour moi.

 

Ses objectifs

Retrouver la Champions League qui est, je pense, un objectif pour chacun des joueurs, c’est le Graal. J’étais jeune lors du dernier titre de champion de l’OL alors j’espère que j’aurai l’occasion de gagner un titre avec mon club de cœur. »

 

$name