Féminines / Brondby - OL

Après Brondby - OL : Les 5 enseignements de la qualification

Publié le 11 mars 2021 à 11:00:00
Après Brondby - OL : Les 5 enseignements de la qualification
L’OL s’est qualifié aisément pour la suite de la compétition en Women's Champions League après sa victoire 3-1 sur la pelouse de Brondby, (5-1 sur l’ensemble des deux matches). Après cette victoire et avant le choc contre Paris, voici les 5 enseignements à retenir de cette rencontre animée.

Une réaction bienvenue

Comme la semaine passée, Brondby s’est montré très dangereux en début de rencontre, mais cette fois-ci, la barre n’est pas venue sauver Sarah Bouhaddi, battue sur une frappe de Christiansen, à la 11ème minute. Mais l’OL avait des ressources et n’a laissé que 20 minutes d’espoir à son adversaire, puisque Parris à la 32ème puis Malard 10 minutes plus tard venaient réduire à néant les espoirs danois. Un retour qui prouve que cet OL là ne cède pas à la panique et sait réagir en fonction des circonstances de la rencontre.

 

La blessure de Bacha

En même que le but de Brondby, l’OL voyait sa latérale se tordre de douleur et être finalement évacuée sur civière. De retour à un très bon niveau depuis quelques semaines, Selma Bacha a littéralement été stoppée dans son élan. Les premiers éléments semblent indiquer une entorse de la cheville, une blessure moins grave que ce que l’on aurait pu imaginer, mais qui devrait éloigner la jeune joueuse des terrains quelques temps.

 

$name

 

Première titularisation de Damaris

Contrairement à Catarina Macario, arrivée en même temps qu’elle a l’OL cet hiver, Damaris n’avait pas encore connu les joies d’une titularisation. Après 3 entrées en jeu, l’Espagnole a fait ses grands débuts dans le onze de départ. Alignée aux côtés de Maroszan et Gunnarsdottir, la transfuge d’Everton a pu disputer la rencontre dans son intégralité. Elle a pu démontrer toutes ses qualités techniques et offrir à son coach une nouvelle solution prometteuse au milieu de terrain.

 

4 sur 4 pour Malard

Déjà (très) en vue lors de ses trois premiers matches dans la compétition, Melvine Malard a une nouvelle fois fait parler d’elle. Pour sa première titularisation en UWCL, la native de l’Ile de la Réunion a encore fait parler la poudre et tirer son équipe d’un mauvais pas. Sur un mauvais renvoi de la défense adverse elle n’a pas hésité à prendre sa chance aux 16 mètres d’un enroulé parfaitement exécuté. Avec cette nouvelle réalisation, elle signe tout simplement son quatrième but en autant de match en Women’s Champions League. Une performance remarquable pour une joueuse de seulement 20 ans.

 

 

 

Retour sur les terrains d’Amandine Henry

Blessée au mollet gauche lors de la rencontre contre Montpellier le 6 février, Amandine Henry a effectué son retour à la compétition contre Brondby. Après plus d’un mois sans jouer, la Lyonnaise est rentrée à la place de Nikita Parris pour disputer les 20 dernières minutes de la rencontre. Un retour qui doit ravir son entraineur et ses coéquipières alors que les prochaines semaines seront chargées pour l’Olympique Lyonnais.

 

$name

 

 

Sur le même thème