Masculins / OM - OL

Rudi Garcia : « Être en mode Ligue des Champions »

Publié le 26 février 2021 à 13:48:17
Rudi Garcia : « Être en mode Ligue des Champions »
Le coach lyonnais, Rudi Garcia, s'est présenté en conférence de presse à deux jours du déplacement à Marseille en Ligue 1.

Point santé

« Il y a le possible retour de Marcelo. Il s’est entraîné normalement. On pense qu’il sera dans le groupe. Le dernier entraînement lèvera les derniers doutes. Il y a une succession de matches donc il faut en tenir compte. Les autres devraient être là. »

 

Le 101ème Olympico

« Peu importe qui on joue dimanche, on veut continuer à gagner. C’est une course d’endurance devant. Il faut être l’équipe qui gagne le plus de matches. C’est un affrontement entre deux des meilleurs clubs français. C’est une affiche. Je veux que l’OL soit à son meilleur niveau. Il faut mettre tous les ingrédients, être en mode Ligue des Champions. On joue pour cela. »

 

Les points à améliorer ?

« On a gagné à Brest pour rattraper les points perdus à domicile. Il faut aussi s’appuyer sur ce qu’on sait bien faire à l’extérieur. Toutes les équipes peuvent progresser. On doit continuer à se créer des occasions. On a pris deux buts encore et cela ne me plaît pas. Il faut retrouver une implication défensive de chaque instant. Si on en fait toujours autant sur le plan défensif, on prendra moins de but que lors des derniers matches. »

 

Les forces de l’OM ?

« Ce qui compte, ce sont les forces de l’OL. Il faut avoir de la motivation, de la réflexion durant le match. Il faudra être continu tout le match dans tous les domaines. Ce sont deux des meilleures équipes. C’est toujours un match particulier et qu’on a envie de disputer. »

 

L’élimination de Lille en Europa League

« C’est une mauvaise nouvelle pour l’indice UEFA. Ils auraient pu gagner hier pour se qualifier. Sur le court terme, je ne suis pas sûr que ce soit un avantage pour nous. Cette défaite a cassé leur dynamique. La meilleure équipe est Lille pour le moment, ils sont premiers. »

 

Une pression particulière en vu du sprint ?

« C’est un vrai sprint, tout le monde court vite. Il n’y a pas de pression. On a envie de retrouver la Champions League. Il n’y a rien de fait aujourd’hui. Cette expérience nous amène à être tranquille, ne pas s’enflammer quand tout va bien et surmonter les difficultés quand il y en a. Le groupe est capable de le faire. Il y a encore 36 points à distribuer, c’est beaucoup. Cela doit rester excitant de vivre ça. Le staff pousse dans ce sens et c’est bien que les joueurs s’approprient aussi cela. Ils ne doivent pas être dans le calcul, mais dans la générosité, l’envie. »

 

$name

 

Memphis

« C’est plus souvent tout que rien avec lui. C’est un formidable joueur. Il nous aide. C’est l’un des joueurs les plus collectifs comme contre Brest. Il doit continuer à être simplement comme ça. Il est capable de faire beaucoup de choses. Il y a eu une bonne complémentarité autour de lui. Le danger ne vient pas que de lui. Le jeu amène l’équipe à avoir des occasions. Tout le monde peut marquer à l’image d’Aouar et Paqueta. On doit aussi cultiver cette capacité à marquer sur coups de pied arrêtés. »

 

Le replacement de Aouar à Brest

« J’avais besoin de Paqueta plus près de Memphis. C’était aussi pour contrer la manière de relancer de Brest. Le jardin d’Houssem est l’axe ou l’axe gauche. Les attaquants ont beaucoup de liberté. Cherki et même Slimani peuvent jouer à ce poste. Les joueurs sont très libres et se retrouvent souvent dans l’axe. »

 

Le poste de latéral gauche

« C’est beaucoup Cornet qui l’a occupé. De Sciglio a pris le relais. Il a une expérience de champion. C’est un des rares à avoir gagné quelque chose. On a bien fait de le récupérer. Il a une sérénité au moment de relancer. C’est un gros travailler, il dit des choses censées. Il nous apporte une culture de rigueur, du respect du travail. Mattia est donc super précieux dans ce domaine. C’est important de prendre exemple sur ce genre de joueurs dans le vestiaire. Je peux le citer dans le vestiaire par rapport à son professionnalisme. Bard avait joué beaucoup de matches rapprochés avant le match aller contre Marseille. L’équipe a ensuite décollé et le onze était souvent reconduit. C’est bien qu’il y ait une concurrence. Ce sont des profils différents. Cela laisse des choix au coach, c’est intéressant. »

 

Rayan Cherki

« Cherki a joué très tôt, a battu des records de précocité. Il a du talent et est à l’écoute. On est en train de participer à l’éducation pour qu’il atteigne le plus haut niveau. Il est dans une bonne période. J’étais content qu’il marque contre Ajaccio. Il va continuer à progresser. On attend qu’il soit décisif, aussi sur les passes. Je pense qu’il progresse, c’est bien ce qu’il fait en ce moment. »

 

La reprise de la National 2

« C’est une bonne nouvelle. C’est compliqué de faire passer des joueurs d’un groupe à l’autre avec la situation sanitaire. On est obligés de réfléchir à chaque détail. Ceux qui ont déjà été contaminés, c’est plus simple pour eux. On veut protéger le groupe professionnel. Cela pénalise malheureusement les interactions avec le groupe Pro 2. On ne veut pas faire de bêtise. On est obligés d’être très prudents. »

 

Sur le même thème