Masculins / OL - Strasbourg

Rudi Garcia : « On ne peut pas survoler tous les matches »

Publié le 05 février 2021 à 16:18:55
Rudi Garcia : « On ne peut pas survoler tous les matches »
A la veille de la réception de Strasbourg en Ligue 1, Rudi Garcia s'est présenté en salle de presse. La conférence est à retrouver en intégralité sur OLPlay.

Point santé

« Jason Denayer est forfait. Ça s’améliore doucement. Les autres devraient être opérationnels. La série commence vraiment samedi. On va jouer quatre matches rapprochés. On aura besoin de faire souffler certains en cours de match un peu plus tôt si le match le permet. On a cela en tête. »

 

Une baisse dans les performances ?

« Je n’ai pas le même sentiment. On avait besoin de mettre les joueurs au même niveau physiquement. Il y avait Aouar, Paqueta, Guimaraes… On a besoin qu’ils reviennent tous à leur meilleur niveau. Il y a des équipes en face qui jouent leur survie ou qui veulent prendre des points, comme face à Bordeaux qui était une bonne équipe. Il faut toujours réfléchir, surprendre, ne pas rester sur nos acquis. On reste sur trois victoires. On ne peut pas survoler tous les matches. Les autres équipes non plus. On a pris beaucoup de points, on aurait mérité d’en prendre plus. L’adversaire peut s’adapter à ce qu’on fait de bien même si je pense qu’on peut frapper dans plusieurs domaines, en attaques rapides, attaques placées ou coups de pied arrêtés. C’est un atout. Tout le monde marque. C’est logique que le danger vienne d’ailleurs. On ne doit pas se reposer que sur les attaquants… On est plutôt bien sur le plan athlétique. Dans l’ensemble, on ne peut que louer ce que fait l’équipe. C’est une équipe qui a envie de gagner et tout le monde s’y met. »

 

Les droits TV

« C’est l’un des championnats les plus ouverts depuis de nombreuses années. On joue dans des stades vides. C’est un drame mais c’est la faute de personne. C’est dommage. Le championnat va être diffusé, ce qui n’était plus sûr. Les supporters pourront regarder à la TV. On fait confiance à nos dirigeants qui m’ont paru habiles pour la négociation… La Ligue 1 n’a jamais été aussi attractive. Il y a des batailles de partout. »

 

Une prolongation ?

« Le président a dit ce qu’on répète depuis très longtemps. On se reverra quand ce sera le moment. Il n’y a que le prochain match qui compte et d’être dans les trois à la fin. Toutes les composantes sont d’accord donc il n’y a pas de problème particulier. Chacun garde ses tendances. Je ne discute pas avec d’autres clubs. Ce n’est pas mon métier. Mon job est de coacher l’OL et de le qualifier pour la prochaine Champions League. »

Sur le même thème