Masculins / Angers - OL

Rudi Garcia : « Surtout ne pas s'endormir »

Publié le 20 novembre 2020 à 13:30:00
Rudi Garcia : « Surtout ne pas s'endormir »
A deux jours du déplacement à Angers, l'entraîneur lyonnais s'est présenté face aux journalistes. L'intégralité de la conférence est à retrouver sur OLTV et OLPLay.

Point santé

« Excepté les suspendus Cornet et Toko Ekambi, tout le monde devrait être disponible, avec des degrés de fatigue divers. Il faut le prendre en compte. On a fait très attention à eux. Il y a le retour d’Uruguay de Lucas Paqueta et Bruno Guimaraes. Ils ont besoin de digérer le décalage horaire. Heureusement, on joue dimanche. Ils devraient revenir à 100%... Houssem Aouar n’a pas 90 minutes dans les jambes. Il a travaillé à part. On ne voulait pas qu’il reprenne trop tôt. Il fallait bien le soigner. Il a retrouvé le groupe aujourd’hui. »

 

La dynamique du moment

« On essaie de remettre les joueurs dans les conditions psychologiques du championnat. On a fait comme si on venait de jouer le derby avec une séance vidéo. La dynamique est bonne, les joueurs s’entraînent bien à haute intensité. Cela se passera aussi dans les têtes. J’ai des leaders pour faire des rappels si besoin. On a une équipe qui est capable de battre n’importe qui. Il faut faire une série. Il faut profiter de cette dynamique. »

 

Les états de forme au milieu

« La concurrence fait du bien à tout le monde. Cela oblige les joueurs à faire plus et ne pas s’endormir. C’est bien pour un coach. C’est difficile d’être à 100% toute la saison donc c’est bien d’avoir plus de choix. Bruno a été extraordinaire quand il est arrivé dans un poste de sentinelle pour fluidifier le jeu. Il a été un peu moins bien. Il ne faut pas avoir la mémoire courte. Il est un excellent joueur. Le retour de Thiago Mendes et l’arrivée de Paqueta sont positifs pour la concurrence. Ils ont amené autre chose. Tous les joueurs sont importants. »

 

Les retours de sélection

« Il n’y a aucun joueur qui joue un match avec son club pour ne pas le gagner. Quand ils sont en sélection, c’est un autre contexte. C’est bien pour eux de jouer des matches à enjeu. Je suis parfois en contact avec les sélectionneurs. Je remercie celui belge d’avoir eu une gestion intelligente du cas de Jason Denayer. C’est bien qu’ils prennent en compte les intérêts du club car ce sont aussi ceux du joueur et donc de la sélection. Il n’y a pas de problème au niveau mental. »

 

Le déplacement à Angers

« C’est une équipe bien entraînée, cohérente, bien organisée, capable de mettre des buts. Ils ne sont pas très loin de nous. Il ne faut pas les sous-estimer. Gagner à Angers n’est pas facile. Ils seront très motivés. La grande difficulté pour nous sera de ne pas écouter ce qu’il se dit car on nous donne vainqueur. Il n’y aucun match facile, il ne faut pas s’endormir. »

 

Jason Denayer

« Il est un joueur important de la sélection. Il joue le plus axial par rapport aux autres défenseurs. Il a toutes les qualités pour jouer à deux ou à trois. Il est très fort dans la lecture du jeu. Il doit continuer à progresser. La Belgique a beaucoup de qualités. Ce sera un client pour l’Euro. Elle n’a jamais été aussi forte… Je suis très content de Sinaly Diomande. On a vu aussi que Djamel Benlamri pourra nous aider quand il sera à 100%. »

 

Mattia De Sciglio

« Il a une grosse expérience. Il faut juste le regarder à l’entraînement pour voir qu’il est complet. Je suis beaucoup plus tranquille depuis qu’il est arrivé. Cela amène de la concurrence. Il joue à gauche, à droite sans problème, il peut aussi jouer dans l’axe. Il a été en quatorzaine pendant deux semaines. J’ai aimé ses entrées notamment à Strasbourg. On a vu combien il pouvait être utile. Melvin Bard a été un peu freiné par sa blessure. Il y a match entre les deux. »

 

Rayan Cherki

« Il serait rentré dans le derby si le score était resté à 1 à 0 quelques minutes de plus. On le fait travailler, on l’accompagne. On lui explique ce qu’on attend de lui. On peut compter sur lui pour être décisif. Il doit continuer de travailler son replacement, son placement, sa générosité défensive. Il doit donner plus de garanties au coach. Il n’a que 17 ans. C’est un plaisir car il est demandeur tout le temps. Je suis convaincu qu’il va vite revenir et nous aider… On fait des oppositions entre nous en semaine pour ceux qui jouent moins. Il y a une séance réservée pour les jeunes car ils ont besoin de s’entraîner plus. »

 

Le choc PSG – OL en D1 Arkema

« On est à fond derrière l’équipe et le staff de Jean-Luc Vasseur. C’est le match que je regarderai ce soir. »

 

Sur le même thème