OLTV / OLTV

OLTV : Les meilleurs moments de Julien Huët dans OLNS

Publié le 29 octobre 2020 à 19:30:00
OLTV : Les meilleurs moments de Julien Huët dans OLNS
Le journaliste de Tonic Radio Julien Huët était l'invité d'OL Night System ce jeudi sur OLTV. L'émission est à retrouver en intégralité sur OLTV et OLPLay.

Son rapport à l’OL

Mon premier match au stade à Gerland c’était OL-Alès pour la montée, ça a toujours été le club de ma ville, le club de mon enfance. Les joueurs de l’OL qui m’ont marqués je vais citer Grégory Coupet. J’ai tout connu avec Coupet dans ma relation à l’OL, quand il était joueur j’étais dans le Virage Nord à crier son nom et quand j’ai commencé en tant que journaliste j’ai eu la chance de faire des entretiens avec lui et ça s’est toujours bien passé. Sinon j’ai évidemment en tête comme tout le monde Juninho. J’ai toujours une tendresse pour les joueurs issus du centre parce qu’on les a vu grandir.

 

Être supporter et journaliste

Le côté supporter s’efface un peu avec la profession, je prends un peu plus de recul. Je ne regarde pas un match de l’OL comme un supporter, en vivant l’aventure de l’intérieur je suis peut-être un peu moins fan du club que je ne l’étais dans les années 90. C’est formidable de faire de sa passion son métier, mais donc je perds un peu de ma passion. Ça fait un moment que je n’ai pas vu un match de l’OL au stade avec mes potes. Mais à chaque fois que je vais au stade en tant que journaliste je suis heureux, je suis payé pour aller voir l’OL.

 

Le début de saison de l’OL

Je suis tolérant, on peut dire ce qu’on veut mais ce mois de septembre était interminable avec le mercato. Comment préparer les joueurs dans ces conditions ? Mais on a perdu qu’une seule fois, certes on a eu des matchs pas aboutis mais depuis qu’on est sorti du mercato on a 2 matchs pour 2 victoires. Tout est en train de se relancer, on va se replacer et le match de Lille sera important, mais je ne pense pas que ça soit un match décisif. C’est un match qui compte double parce que le concurrent le plus sérieux pour la deuxième place c’est Lille. On a un avantage qui est qu’on ne joue qu’un match par semaine et les joueurs doivent en profiter. On doit prouver contre Lille que la saison de l’OL est lancée.

 

La relation entre les joueurs et les médias

Je suis nostalgique d’une époque où on pouvait parler aux joueurs sur le parking de Tola Vologe. Maintenant, en plus avec le coronavirus, le foot professionnel se replie de plus en plus sur lui-même. Je ne comprends pas que les entrainements soit à huis-clos, ils devraient être ouverts aux médias et aux familles.  Je pense aux jeunes joueurs pas habitués aux journalistes que l’on lance en conférence de presse, ça serait bien pour eux d’avoir accès aux médias plus souvent. Je prends l’exemple de Moussa Dembélé, je ne comprends pas qu’il n’ait pas surfé sur son but face à Saint-Etienne, qu’il n’en ait pas plus parlé. Il a intérêt à s’ouvrir et parler plus aux médias. Beaucoup de joueurs fuient les journalistes mais ils oublient qu’on est les relais des supporters, on a encore le rôle de raconter de belles histoires et les mettre en valeur.

 

 

 

OLPLAY2