Masculins / Juventus - OL

Juventus - OL : Ils l'ont fait ! (2-1)

Publié le 07 août 2020 à 23:40:00
Juventus - OL : Ils l'ont fait ! (2-1)
Malgré sa défaite 2 à 1 et grâce à sa victoire au Groupama Stadium en février, l'OL s'est qualifié pour les 1/4 de finale de la Champions League en éliminant la Juventus Turin. Après une très bonne entame, les Lyonnais ont souffert mais ont fait preuve d'un mental d'acier pour décrocher le précieux sésame ! Ils affronteront Manchester City le samedi 15 août lors du Final 8 à Lisbonne.

Les temps forts

12’. Penalty provoqué par Aouar et transformé par Memphis d'une panenka. 0-1. 
20'. Sauvetage incroyable de Marcelo sur Bernardeschi. 
20'. Tête de Ronaldo au-dessus de la cage. 
40'. Miracle de Lopes pour repousser un coup-franc de Ronaldo. 
43'. Penalty non justifié pour une main de Memphis et transformé par Ronaldo. 1-1.
58'. Frappe puissante de Guimaraes qui passe au-dessus. 
60'. But de Ronaldo d'un missile à l'entrée de la surface. 2-1. 
64'. Tête de Bonucci juste à côté.
76'. Tête non cadrée de Ronaldo. 

 

Résumé et enseignements

 

Ce match était énormément attendu. Cinq mois après, l’OL pouvait enfin disputer la deuxième manche face à la Juventus. Après avoir remporté l’aller au Groupama Stadium (1-0), les coéquipiers de Memphis se rendaient dans le Piémont en murissant de grandes ambitions avec en point de mire, un ticket pour le Final 8 à Lisbonne. Pour se faire, le coach Rudi Garcia optait pour un 3-5-2 dans lequel Toko Ekambi remplaçait Dembélé par rapport à cruelle finale de Coupe de la Ligue face au PSG.

 

equipe

 

Le rythme était au rendez-vous en ce début de match. Le pressing lyonnais, initié par Caqueret et Aouar, dérangeait la Vieille Dame et permettait à l’OL de s’approcher de la surface turinoise. Le match connaissait alors son premier tournant avec un penalty. Le capitaine, Memphis, ne tremblait pas et le avec une panenka osée. Sonnés, les champions d’Italie tentaient de revenir au score. Les deux équipes se rendaient coup pour coup mais la Juve prenait logiquement le jeu à son compte. Alors que la fin de la première période était proche, l’arbitre décidait de siffler généreusement penalty pour les Turinois. Une aubaine pour Ronaldo qui égalisait. Rageant pour des Lyonnais qui avaient réalisé une première période de très haut niveau.

 

joie juventus

 

La seconde période reprenait tambour battant. Les joueurs lyonnais repartaient de l’avant et résistaient à des Italiens hésitants. L’OL prenait cependant la fâcheuse tendance à laisser l’adversaire jouer et à subir les assauts répétés de la Vielle Dame. Le quintuple ballon d’Or Ronaldo les punissait d’une frappe sèche à l’heure de jeu. 2-1. Les trente dernières minutes s’annonçaient bien longues pour les coéquipiers d’Anthony Lopes qui ne parvenaient plus à se montrer dangereux. Les entrées de Dembélé et Reine-Adelaïde offraient un bol d’air à leurs coéquipiers qui étaient malgré tout toujours sous la menace d’un Ronaldo en mission. Cependant, les Lyonnais, solides et solidaires, allaient chercher leur qualification au bout du suspens. Inoubliable pour l'OL qui réalise ici une performance historique en allant chercher sa qualification en 1/4 de finale face à Manchester City le samedi 15 août à Lisbonne. Quel bonheur !

 

 

 

Feuille de match

Au Juventus Stadium à Turin. 

UCL (1/8 retour) : Juventus Turin - OL 2-1 (1-1) 

Arbitre : Felix Zwayer.

Buts : Memphis (sp 12') pour l'OL. Ronaldo (sp 43', 60') pour la Juventus. 

Avertissements : Aouar (19'), Dubois (38'), Memphis (42'), Lopes (76'), Cornet (79'), Caqueret (87'), Marçal (89') à l'OL. Cuadrado (32'), Bentancur (44') à la Juventus. 

Juventus : Szczesny - Cuadrado (Danilo, 71'), De Ligt, Bonucci (cap.), Alex Sandro - Bentancur, Pjanic (Ramsey, 61'), Rabiot - Bernardeschi (Dybala, 71') (Olivieri, 84'), Higuain, Ronaldo. Entr : Maurizio Sarri. 

OL : Lopes - Denayer (Andersen, 61'), Marcelo, Marçal - Dubois (Tete, 90+1'), Caqueret, Guimaraes, Aouar (Mendes, 90+1'), Cornet - Toko Ekambi (Reine-Adélaïde, 67'), Memphis (cap.) (Dembélé, 67'). Entr : Rudi Garcia. 

 

Sur le même thème