Masculins / Rétro LDC

Rétro LDC : un dernier match de poule au sommet face à Leipzig

Publié le 04 août 2020 à 15:00:00
Rétro LDC : un dernier match de poule au sommet face à Leipzig
Avant la rencontre entre la Juventus Turin et l’OL à l’occasion du huitième de finale retour de la Ligue des Champions, les médias du club vous proposent de revivre jour après jour le parcours des Gones dans cette édition 2019-20.

Cette soirée du 10 décembre 2019 sent bon la grande affiche européenne. Dans un Groupama Stadium comble, l’OL reçoit Leipzig pour la sixième et dernière journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Les calculs sont simples : si les Gones battent un Leipzig déjà qualifié, alors ils le seront également en grimpant même à la première place du groupe à la différence particulière. Hormis Rafael, aligné à un inhabituel poste de latéral gauche, l’équipe type est de sortie avec le retour des quatre joueurs absents lors de la dernière rencontre face au Zénit (Memphis, Houssem Aouar, Thiago Mendes, Martin Terrier).

Obligés d’empocher les trois points, les locaux entrent fort dans le match en instaurant un pressing très intense. Malheureusement, l’adversaire du soir n’est pas premier du groupe pour rien. Lancé en profondeur, Poulsen est fauché dans la surface par Anthony Lopes. Après consultation du VAR, l’arbitre accorde le penalty aux Allemands que Forsberg transforme (0-1, 9’). C’est une terrible entame de match pour les Gones qui, certainement paralysés par l’enjeu, ne parviennent pas à se montrer très dangereux. Au contraire, c’est même Leipzig qui va doubler la mise. En voulant récupérer le ballon dans sa surface, Lucas Tousart percute Nkunku et l’arbitre siffle un second penalty qui ne souffre d’aucune contestation. Maladroit à l’aller, Timo Werner a cette fois-ci réglé la mire (0-2, 33’). Malgré ce scénario cauchemardesque, l’OL se procurera sa plus grosse occasion en toute fin de première période avec une barre trouvée par Moussa Dembélé (45+2’).

 

$name

 

Auteurs d’une première mi-temps de très bas niveau, les Gones savent qu’il faut montrer un tout autre visage pour aller chercher la qualification, et c’est ce qu’ils vont faire. Trouvé à gauche de la surface, Houssem Aouar repique sur son pied droit et envoie un amour d’enroulé qui se loge dans le petit filet de Gulacsi (1-2, 50’). Un but exceptionnel qui donne espoir à tout un stade. L’OL pousse fort et se procure des occasions, notamment une très dangereuse de Memphis sur coup-franc qui pousse le portier hongrois du RBL à sortir un arrêt réflexe monumental (74’). Ce n’est que partie remise. Dans la surface, Memphis hérite d’un ballon dévié par Dembélé. L’ancien Red Devil gagne son duel à l’épaule avec son défenseur et, d’une frappe en pivot, égalise (2-2, 82’). Le capitaine du soir assume parfaitement son rôle en permettant aux siens de revenir à hauteur de Leipzig.

Malgré une dernière énorme occasion des visiteurs sauvée in extremis par un tacle de Fernando Marçal (86’), le score ne bougera plus. Grâce à la victoire de Benfica face à Leipzig (3-0), l’OL décroche la deuxième place du groupe et se qualifie donc pour les huitièmes de finale de la compétition pour une deuxième saison consécutive.

Sur le même thème