Masculins / Rétro LDC

Rétro LDC : première manche remportée face à la Juventus

Publié le 05 août 2020 à 07:00:00
Rétro LDC : première manche remportée face à la Juventus
Avant la rencontre entre la Juventus Turin et l’OL à l’occasion du huitième de finale retour de la Ligue des Champions, les médias du club vous proposent de revivre jour après jour le parcours des Gones dans cette édition 2019-20.

L’OL a déjà réussi l’un des objectifs de son exercice 2019-20 : atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des Champions pour une deuxième saison consécutive. Le match précédent, le spectaculaire 2-2 concédé à domicile face à Leipzig mais suffisant pour voir la suite de la compétition, a dû donner des idées aux joueurs de Rudi Garcia à l’aube d’affronter l’octuple champion d’Italie en titre. Face à Cristiano Ronaldo, Paulo Dybala et autres Juan Cuadrado, le club rhodanien ne peut faire autrement que de rêver. Les 22 acteurs entrent sur la pelouse, et le coup de sifflet est donné sur les coups de 21h. C’est parti.

Si la Juve se montre dangereuse en première, avec un centre-tir de Cristiano Ronaldo fuyant de peu le cadre (4’), l’OL entre très bien dans sa rencontre. Sous l’impulsion d’un Bruno Guimaraes déjà excellemment intégré à son nouveau collectif, les Gones jouent simple, juste et sont techniquement irréprochables. Malgré ces très bonnes dispositions dans le jeu, c’est sur corner qu’ils vont se procurer leur première occasion franche. Houssem Aouar brosse parfaitement son ballon pour Karl Toko Ekambi, qui coupe de la tête au premier poteau. Battu, Szczęsny peut remercier chaudement sa barre transversale (21’).

Une énorme occasion qui libère encore plus des Lyonnais décomplexés qui vont finir par ouvrir le score. Sur le côté gauche, Houssem Aouar fait parler son coup de reins pour déposer Danilo avant d’offrir le ballon du 1-0 à Lucas Tousart qui surgit à l’entrée des six mètres pour tromper Szczęsny sur sa droite (31’). Sonnée, apathique, la Vieille Dame n’a jamais aussi bien porté son nom. Les joueurs semblent perdus, à l’image de cette incompréhension entre Pjanic et De Ligt qui prodigue une nouvelle énorme occasion à Karl Toko Ekambi (41’). Les deux équipes rentrent au vestiaire sur ce score de 1-0 et quoi qu’il arrive désormais, une chose est sûre : Lyon est plus qu’au niveau de l’évènement.

 

tousart marcal juventus

 

Evidemment, il ne faut jamais enterrer trop tôt ce genre de clubs et la Juve revient des vestiaires avec une toute autre attitude. Sans être totalement convaincants, les joueurs de Maurizio Sarri mettent le pied sur le ballon et tentent de dicter le tempo tandis que l’OL se contente de gérer son avantage. Ce n’était peut-être pas une si bonne idée que ça car après 25 minutes dans ce second acte, la Juve va enfin donner des sueurs froides aux locaux. Sur un centre d’Alex Sandro, Dybala est tout proche de remettre les deux équipes à égalité mais se montre finalement trop imprécis (69’). L’Argentin se mettra de nouveau en évidence en servant Higuain dans la surface mais son compatriote n’aura pas beaucoup plus de réussite (85’).

Recroquevillée sur son but, l’équipe de Jean-Michel Aulas va finalement tenir bon et valider le premier succès de son histoire face aux italiens. Avec ce succès qui défie tous les pronostics, l’OL prend une très belle option sur la qualification en quarts de finale. Si le match devait se disputer bien plus tôt, le 17 mars plus précisément, ce retour sera finalement joué le 7 août. Les Gones parviendront-ils à réitérer pareille performance ?

Sur le même thème