Club / 70 ans

#OL70ANS Un jour, une saison : 2008-09

Publié le 14 août 2020 à 07:00:00
#OL70ANS Un jour, une saison : 2008-09
En cette année 2020, l’Olympique Lyonnais fête ses 70 ans. A cette occasion, les médias du club vous proposent à partir du 26 mai, date de l’annonce officielle de la création, de replonger chaque jour de la semaine dans l’histoire d’une saison et ainsi de remonter le temps jusqu’au 27 août, date du premier match officiel.

Les Hommes de la saison

 

Effectif : Baros, Benzema, Bodmer, Boumsong, Clerc, Cris, Delgado, Ederson, Fabio Santos, Faure, Fred, Gassama, Govou, Grosso, Juninho, Källstrom, Keita, Kolodziejczak, Lloris, Makoun, Mensah, Mounier, Piquionne, Pjanic, Réveillère, Tafer, Toulalan, Vercoutre.

Entraîneur : Claude Puel

Président : Jean-Michel Aulas

 

$name

 

L’histoire de la saison

 

Chaque série qui s’étend se rapproche de son terme, selon l’adage. Il aura fallu attendre sept ans pour que le Roi Lyon abandonne sa couronne de champion de France, malgré une très belle saison où il ne sera jamais descendu du podium. Au-delà du championnat, c’est la première saison sans titre depuis l’exercice 1999-00, soit neuf ans. En effet les coupes nationales n’ont pas permis aux Gones d’écrire une nouvelle ligne à leur palmarès puisqu’ils se sont fait sortir en 8es de finale à chaque fois (3-2 contre Lille en Coupe de France, 1-3 face à Metz en Coupe de la Ligue). En Ligue des Champions, la marche était également trop haute en huitièmes de finale contre le FC Barcelone (1-1, 5-2). Cette saison sera tristement mémorable pour les départs de deux joueurs devenus légendaires dans l’histoire du club : Karim Benzema et Juninho, respectivement meilleur buteur et meilleur passeur pour leur dernière sous la tunique lyonnaise.

 

Le match de la saison : OL- Stade Malherbe de Caen

 

Il règne une atmosphère de tristesse et de mélancolie, déjà, sur le stade de Gerland, en ce soir de mai 2009. L’OL a perdu son titre de champion et l’OL va perdre son monument Juninho. Un immense tifo est déployé pour l’inciter à rester, mais le maestro a choisi de partir, après 344 matchs sous le maillot lyonnais. Après une demi-heure de jeu, il marque son dernier but avec le club. Son centième, comme un symbole. Sa sortie du terrain, à dix minutes de la fin, climatiserait un désert. L’émotion est profonde, le bruit assourdissant, la détresse déjà perceptible. Ce soir-là, un autre joyau, Karim Benzema marquait en toute fin de rencontre. C’est aussi, et sans que l’on ne le sache alors, sa dernière apparition et son dernier but sous le maillot lyonnais. Décidément, à pleurer…

L’homme de la saison : Karim Benzema

 

$name

 

Karim Benzema, formidable étendard de la formation lyonnaise, a tout fait bien très vite. A 16 ans, il rêvait déjà de prendre la place des attaquants titulaires de l’OL. A 17ans, pour son premier match avec les professionnels, il réussissait sa première passe décisive. A 18 ans, il marquait son premier but à haut niveau. Quelques mois plus tard il devenait international français. A 20 ans, il était meilleur buteur et meilleur joueur de Ligue 1. Un an plus tard, il était transféré au Real Madrid où il joue désormais titulaire depuis plus de onze ans, trustant tous les titres et approchant tous les plus grands records de l’histoire de ce club mythique. Karim Benzema a montré sous la tunique lyonnaise un talent exceptionnel et a fait rêver des générations de lyonnais. Il est devenu plus fort plus vite que tous les autres. Un crack.

 

Les chiffres de la saison

 

$name