Masculins / Coupe de la Ligue

Finale Coupe de la Ligue : les cinq OL-PSG les plus marquants de l’histoire

Publié le 29 juillet 2020 à 07:00:00

présenté par  présenté par FirstTeam

Finale Coupe de la Ligue : les cinq OL-PSG les plus marquants de l’histoire
L’Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain sont deux des plus grands clubs français. Leurs confrontations offrent toujours du spectacle et certaines ont marqué les esprits. Retour sur les 5 rencontres les plus marquantes entre les deux entités.

OL-PSG (17/02/2002) : Une victoire à l'usure

 

Feuille de match : OL-PSG : 3-0 (0-0)

OL : Coupet – Deflandre, Laville, Delmotte, Muller – Linarès, Carrière (Laigle, 46ème), Violeau, Juninho – Anderson (Bréchet, 81ème), Govou (Luyindula, 87ème).

Entraîneur : Jacques Santini

PSG : Alonzo – Déhu, Potillon, El Karkouri (Aloisio, 66ème), Heinze – Cristobal, Leal (Domi, 72ème), Leroy, Arteta, Fiorèse – Ronaldinho Gaucho (Augustine Okocha, 81ème).

Entraîneur : Luis Fernandez.

Nette et sans bavure. Voilà comment on pourrait décrire la victoire de l’OL face au PSG en ce dimanche 17 février 2002. Les joueurs de Jacques Santini, deuxièmes, affrontent une ambitieuse équipe parisienne quatrième au classement. Ce match est donc crucial pour les deux équipes, et cela se ressent en première période, l’enjeu prenant le pas sur le jeu. Le match ne se décante qu’à l’heure de jeu. Après avoir prit l’ascendant sur des Parisiens décevants, à l’image de Ronaldinho, les locaux concrétisent cette domination en poussant Fréderic Déhu à tromper son propre portier. Cette ouverture du score déboussole complètement le PSG et Gabriel Heinze écope d’un carton rouge, ce qui simplifiera les opérations rhodaniennes et permettra à l’OL d’inscrire deux autres buts par Sonny Anderson (76’) et Juninho (86’). Les coéquipiers de Grégory Coupet sont lancés vers leur premier titre qu’ils iront arracher aux mains des Lensois lors de la dernière journée.

 

$name

 

PSG-OL (16/04/2006) : Le titre au Parc des Princes

 

Feuille de match : PSG-OL : 0-1 (0-1)

PSG : Letizi – Mendy, Rozenhal, Yepes, Armand – César (Pancrate, 74ème), Cissé, Dhorasoo, M’Bami (Landrin, 90ème) – Kalou, Pauleta (Bueno, 46ème). 

Entraîneur : Guy Lacombe.

OL : Coupet (Vercoutre, 68ème) – Réveillère, Cris, Cacapa, Abidal – Tiago, Diarra, Juninho – Malouda (Ben Arfa, 90ème), Fred, Wiltord (Govou, 68ème).

Entraîneur : Gérard Houllier.

Déjà sacrés depuis la veille grâce à la défaite de Bordeaux à Lille, on pouvait douter de la motivation des Lyonnais au Parc. Cependant, cette équipe de champions adore joindre la manière à leurs succès. Gérard Houllier décide d’aligner son équipe type, et cette dernière est injouable pour le PSG de Guy Lacombe. L’OL était la meilleure équipe à l’extérieur cette saison-là, et les quintuples champions de France ne tardent pas à le montrer. Sur un corner parfaitement tiré, Juninho dépose le ballon sur la tête de Fred qui le catapulte au fond des filets. Les Gones contrôlent le match mais ne sont pas à l’abri : Pauleta ne se fait pas prier pour le leur rappeler. La seconde mi-temps est plus tranquille pour l’OL qui se procure pléthore d’occasions. C’est ainsi que Lyon remporte son premier match en cinq ans au Parc des Princes. La fête ne pouvait pas être plus belle et les 1500 supporters lyonnais ne furent pas déçus d’avoir fait le déplacement jusqu’à la capitale afin de fêter le titre avec leurs joueurs.

 

$name

 

OL-PSG (25/02/2012) : Avalanche de buts à Gerland

 

Feuille de match : OL-PSG : 4-4 (3-2)

OL : Lloris – Réveillère, Cris, Koné, Cissokho – Kallström, Gonalons – Briand (Ederson, 74ème), Bastos – Lisandro, Gomis (Fofana, 84ème).

Entraîneur : Rémi Garde

PSG : Sirigu – Maxwell, Sakho, Alex, Jallet (Ceara, 71ème) – Sissoko, Motta – Nêné, Pastore (Gameiro,62ème), Ménez (Bodmer, 70ème) – Hoarau.

Entraîneur : Carlo Ancelotti.

Dans un stade de Gerland bouillant, les deux équipes ont livré un match d’anthologie ce 25 février 2012. Le match démarre mal pour les Lyonnais : Hoarau ouvre le score d’une frappe imparable à l’entrée de la surface (1-0). C’est alors que les joueurs de Rémi Garde inscrivent trois buts en l’espace de cinq minutes par Gomis, Lisandro puis Bastos (3-1). Touché mais pas coulé, le PSG obtient un pénalty en toute fin de première mi-temps et revient à 3-2. Au retour des vestiaires, Briand permet aux Gones de reprendre un break d’avance (4-2). Malheureusement, les locaux gèrent mal leur fin de match et concèdent deux buts de Ceara (73ème) et d’Hoarau (94ème). Cruel pour les Lyonnais, divin pour le football dans un match qui a l’odeur du mythique 5-5 de 2009 contre l’OM.

 

$name

 

OL-PSG (28/02/2016) : le sombrero de Darder

 

Feuille de match : OL-PSG : 2-1 (2-0)

OL : Lopes – Rafael (Kemen,75ème), Yanga-Mbiwa, Morel, Bedimo – Ferri, Gonalons, Darder (Labidi, 87ème) – Ghezzal, Lacazette, Cornet (Koné, 84ème).

Entraîneur : Bruno Genesio

PSG : Trapp – Van der Wiel, Silva, David Luiz, Maxwell – Rabiot (Matuidi, 78ème), Stambouli (Pastore, 46ème), Motta – Cavani, Ibrahimovic, Lucas.

Entraineur : Laurent Blanc

Le premier OL-PSG de l’histoire au Groupama Stadium restera dans les mémoires. Il s’agit également d’une rencontre importante pour un OL en reconstruction sous l’égide de Bruno Genesio après une mauvaise première partie de saison. La première mi-temps fut spectaculaire et l’OL domine un PSG hagard. Une domination qui se reflète au tableau d’affichage car l’OL mène de deux buts grâce à Maxwel Cornet et Sergi Darder. Le but de l’Espagnol est d’ailleurs l’un des plus beaux de la saison, avec un sombrero dans la surface pour se débarrasser de Thiago Silva avant de crucifier Trapp. Malgré la réduction du score de Lucas Moura au retour des vestiaires, les coéquipiers d’Alexandre Lacazette iront chercher la victoire au mental. Un succès fondateur pour les pensionnaires du Groupama Stadium qui feront une remontée spectaculaire au classement lors de cette deuxième partie de saison.

 

$name

 

OL-PSG (21/01/2018) : la soirée de Memphis

 

Feuille de match : OL-PSG : 2-1 (1-1)

OL : Lopes – Rafael, Marcelo, Morel, Mendy – Tousart, Ndombele, Fekir – Cornet, Mariano (Traoré, 77ème), Aouar (Memphis, 68ème).

Entraîneur : Bruno Genesio

PSG : Areola – Alves, Marquinhos, Thiago Silva, Kurzawa – Lo Celso, Rabiot, Verratti (Pastore, 87ème) – Di Maria (Meunier, 61ème), Cavani, Mbappé (Draxler, 36ème).

Entraîneur : Unai Emery.

Avant la rencontre, le club de la capitale n’avait perdu qu’un seul match cette saison-là. C’est dire l’ampleur de la tâche qui attend l’OL pour empocher les trois points. Mais ça, le capitaine Nabil Fekir n’en a cure. Le gaucher, très inspiré, trompe Areola d’un coup franc de 35 mètres dès les premières minutes. Layvin Kurzawa avait lui aussi envie de régaler le public et égalise peu avant la pause d’une frappe surpuissante sous la barre. Profitant de l’expulsion de Dani Alves, les coéquipiers de Tanguy Ndombele continuent leur travail de sape pour tenter de repasser devant au score. Les minutes s’égrainent et les deux équipes semblent se diriger vers un partage des points. C’était sans compter Memphis qui a certainement inscrit son but le plus emblématique sous les couleurs lyonnaises. Héritant du ballon côté gauche, il élimine son vis-à-vis et revient dans l’axe où il arme une frappe venue d’ailleurs qui laisse Areola pantois. Grâce à ce succès acquis au bout de la nuit, la saison de l’OL a pris une dimension nouvelle en cette nuit de janvier.

 

$name