Club / 70 ans

#OL70ANS Un jour, une saison : 1998-99

Publié le 31 juillet 2020 à 07:00:00
#OL70ANS Un jour, une saison : 1998-99
En cette année 2020, l’Olympique Lyonnais fête ses 70 ans. A cette occasion, les médias du club vous proposent à partir du 26 mai, date de l’annonce officielle de la création, de replonger chaque jour de la semaine dans l’histoire d’une saison et ainsi de remonter le temps jusqu’au 27 août, date du premier match officiel.

Les Hommes de la saison

 

Effectif : Bak, Bassila, Blanc, Braizat, Bréchet, Carteron, Caveglia, Cocard, Coupet, Delmotte, Devaux, Dhorasoo, Fournier, Grassi, Hellebuyck, Job, Kanouté, Laville, Linarès, Malbranque, Ouerdi, Uras, Violeau.

Entraîneur : Bernard Lacombe

Président : Jean-Michel Aulas

 

$name

 

L’histoire de la saison

 

Depuis quelques années, on sent qu’il se passe quelque chose du côté de l’Olympique Lyonnais. Le club monte en puissance et s’installe de plus en plus sur le devant de la scène. Cette saison 1998-99 ne dérogera pas à la règle. Renforcés par les arrivées de joueurs tels que Dhorasoo ou Grassi, les Gones terminent troisièmes du championnat et se qualifient pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Si les résultats en coupes nationales ne sont pas au rendez-vous (deux éliminations en 32es de finale), l’émotion sera bel et bien présente en Coupe d’Europe. Impressionnant, l’OL se hisse pour la première fois jusqu’aux quarts de finale d’une compétition européenne. Terrassés à Bologne (3-0), les joueurs de Bernard Lacombe offrent un match retour dantesque à Gerland mais passent de peu à côté de l’exploit (2-0). Cette saison restera aussi dans les mémoires pour une raison bien plus dramatique. Au coeur de l’hiver, Luc Borelli, le gardien remplaçant de l’équipe, décède d’un accident de voiture et plonge le club dans une tristesse profonde.

 

Le match de la saison : OL-Toulouse

 

Ils sont 25 000 à se presser au stade de Gerland pour ce premier match à domicile de l’OL, lors de la saison 1998/1999. Le club a fait des efforts importants pour le recrutement. Ce match face à Toulouse va se dérouler comme dans un rêve. L’OL s’impose largement (6/1) et le public lyonnais assiste aux débuts supersoniques du nouveau meneur de jeu Vikash Dhorasoo. Le transfuge du Havre va vite et court longtemps. Il possède un sens de la passe diabolique. Pendant 90 minutes, c’est un récital. Avec Frederic Kanoute et Alain Caveglia, ils régalent le stade de Gerland. Une promesse pour aller encore plus haut.

 

L’homme de la saison : Alain Caveglia

 

$name

 

Alain Caveglia, non conservé après sa formation à Lyon, est revenu, par la grande porte, à l’été 1996. Buteur formidable, capitaine décisif, il s’est imposé comme l’attaquant vedette de l’OL mais aussi comme le symbole de la ville et du club auprès des supporters. Pendant trois saisons d’affilée, il porte l’OL : 62 buts, 30 passes décisives. En février 1999, son meilleur ami dans le groupe, Luc Borrelli, gardien remplaçant, décède accidentellement. L’hommage rendu par le stade de Gerland sera vibrant. Car Alain Caveglia, comme tous les lyonnais, n’oublie jamais.

 

Les chiffres de la saison

 

$name