OLTV / OLTV

OLTV : Les meilleurs moments d'Olivier Rouyer dans OLNS

Publié le 21 juillet 2020 à 19:00:00
OLTV : Les meilleurs moments d'Olivier Rouyer dans OLNS
Le consultant et ancien joueur de l'OL Olivier Rouyer était l’invité d’OL Night System ce mardi sur OLTV. L’émission est à retrouver en intégralité sur OL Play.

Son passage à l’OL

« Je suis passé à Lyon il y a trois jours, je remontait de Monaco. J’étais avec un ami et plein de souvenirs me sont revenus. mon plus beau souvenir restera un but de 25 mètres contre Nice en pleine lucarne ! Après, ça ne s’est pas toujours très bien passé, j’étais en fin de carrière et pas toujours concentré, mais aujourd’hui, je n’en garde que des bons souvenirs. Le staff et les joueurs ont tous été de belles rencontres pour moi. »

 

Son coming-out en 2008

« Je reste persuadé que mon homosexualité m’a empêché de poursuivre ma carrière d’entraîneur. Les présidents des clubs dans lesquelles j’ai postulé se sont tournés vers le staff de Nancy en posant des questions sur mon orientation sexuelle et ont tout de suite abandonné la piste. Je ne sais pas si ce serait vraiment différent aujourd’hui, même si le mariage pour tous a fait avancer la cause. Le fait qu’un joueur ne puisse pas dévoiler son homosexualité en 2020 est une hérésie. Il y a un tel impact avec les réseaux sociaux, dans les tribunes, que c’est très difficile de le faire. Il faudrait qu’un joueur montre l’exemple en ayant le courage de le faire. Beaucoup seraient libérés et de plus, ces joueurs seraient même meilleurs sur le terrain libérés de ce « secret ». La Ligue va s’intéresser au sujet et un jour, j’espère, ce sera la norme pour les joueurs homosexuels. »

L’annulation du Ballon d’Or

« Je trouve que c’est dommage, ça aurait certainement permis à Karim Benzema d’être très proche de recevoir cette distinction suprême. Que ce soit Lewandowski, lui ou même Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, certains avaient réussi à tirer leur épingle du jeu et n’auraient pas fait tâche au palmarès, même dans cette année particulière. »

L’OL pour lui

« D’abord, c’est un grand personnage : Jean-Michel Aulas. J’aime beaucoup sa personnalité. Je n’ai jamais vu un président défendre autant corps et âme son club. Il a su bâtir patiemment un immense club. J’ai également eu beaucoup d’amitié et de respect pour des entraîneurs tels que Rémi Garde et Bruno Genesio, que j'ai connu au début de leur carrière de joueurs. J’espère qu’un jour, le club pourra redevenir champion de France. L’OL a certainement loupé le coche de la Ligue des Champions au coeur des années 2000. Avec une manne financière plus importante, il aurait peut-être pu assouvir de plus grandes ambitions. Je pense que ça a été le problème majeur à l’époque. »