Masculins / Match de préparation

OL-Rangers : des cadres qui montent en puissance

Publié le 17 juillet 2020 à 11:20:28
OL-Rangers : des cadres qui montent en puissance
Défaits par le Glasgow Rangers FC en ouverture du Trophée Véolia (0-2), les Gones ont fait une très mauvaise opération puisqu’il ne peuvent déjà plus terminer en tête de ce mini-championnat. Pourtant, il y a du positif à tirer de cette rencontre et plus particulièrement des entrées conjuguées de Houssem Aouar, Memphis et Moussa Dembélé.

Au coup d’envoi, Rudi Garcia avait décidé d’aligner une équipe assez inédite avec notamment les présences de Ciprian Tatarusanu, de Melvin Bard sur le flanc gauche de la défense, de Jean Lucas dans l’entre-jeu ou encore de Karl Toko-Ekambi en fer de lance offensif, poste qu’il a assez peu occupé depuis son arrivée en janvier dernier. Une très bonne initiative pour le turn over qui semblait payer : dès les premières minutes, l’OL joue haut, presse haut et fait preuve d’une belle précision technique. Contre le cours du jeu, les Rangers vont marquer un premier but heureux (0-1, 20’) avant d’enfoncer le clou (0-2, 25’). Sonnés, les Gones ne parviendront pas à refaire leur retard malgré l’expulsion de Ryan Kent en première période (39’).

 

L’avantage des matches amicaux, c’est de pouvoir faire une large revue d’effectif avec un nombre illimité de changements disponibles. Ainsi, Rudi Garcia en a effectué une première salve à l’entame du second acte (entrées de Kenny Tete, Jason Denayer, Sinaly Diomande, Youssouf Koné, Bruno Guimaraes et Tino Kadewere) mais c’est surtout la deuxième, à la 72e minute de jeu, qui donne des motifs d’espoir. Memphis, Moussa Dembélé et Houssem Aouar entrent en jeu et leur impact est immédiat. Peu inspiré devant depuis les quinze premières minutes de jeu, les trois leaders technique apportent leur envie et leur justesse et permettent à l’OL d’avoir un second souffle en se procurant plusieurs occasions nettes (80’, 83’, 85’, 86’).

Ces efforts n’auront pas suffit à renverser la vapeur mais voir ces trois cadres remuants et inspirés donne des garanties à Rudi Garcia sur la suite des évènements, notamment sur Memphis qui retrouve de plus en plus ses sensations. À eux trois, ils pèsent 45 buts et 15 passes décisives cette saison. Le match contre le Celtic Glasgow leur permettra de poursuivre leur montée en puissance à quelques jours seulement de la finale de la Coupe de la Ligue face au PSG (31 juillet). La fin de saison de l’OL en dépend tant ces trois joueurs ont encore montré leur importance dans cette équipe.

 

_DLG1729

Sur le même thème