Club / 70 ans

#OL70ANS Un jour, une saison : 1997-98

Publié le 30 juillet 2020 à 07:00:00
#OL70ANS Un jour, une saison : 1997-98
En cette année 2020, l’Olympique Lyonnais fête ses 70 ans. A cette occasion, les médias du club vous proposent à partir du 26 mai, date de l’annonce officielle de la création, de replonger chaque jour de la semaine dans l’histoire d’une saison et ainsi de remonter le temps jusqu’au 27 août, date du premier match officiel.

Les hommes de la saison

 

Effectif : Anselmini, Bak, Bardon, Bassila, Bellisi, Bravo, Carteron, Casanova, Caveglia, Charpenet, Cocard, Coupet, Delmotte, Devaux, Fouret, Fournier, Giuly, Job, Kanouté, Laville, Linarès, Malbranque, Morestin, Nadon, Pedros, Roche, Senoussi, Uras, Violeau.

Entraîneur : Bernard Lacombe.

Président : Jean Michel Aulas.

 

$name

 

L’histoire de la saison

 

Premier objectif de la saison atteint ! L’OL, qui a notamment accueilli Philippe Violeau, Patrice Carteron et Christophe Delmotte durant l’été, s’offre la Coupe Intertoto et se qualifie en Coupe UEFA, grâce à des victoires contre Montpellier, en finale. Les Lyonnais s’illustrent ensuite sur la scène européenne en faisant trembler le grand Inter Milan. Les hommes de Bernard Lacombe, qui ratent de justesse une qualification pour la finale de la Coupe de France, sont un peu moins fringants en championnat, mais s’accrochent. Ils se qualifient pour la Coupe d’Europe pour la deuxième saison consécutive. Cela n’était pas arrivé depuis plus de vingt ans !

 

Le match de la saison : Inter Milan-OL

 

Après avoir franchi tous les tours de la Coupe Intertoto (huit matchs) et avoir remporté l’épreuve, l’OL a éliminé Brondby, pour s’offrir une affiche de prestige, à l’occasion du 2ème Tour de la Coupe UEFA. C’est l’Inter de Milan que doit affronter l’OL. Le club italien est un monstre du football européen avec ses stars Ronaldo, Djorkaeff, Simeone, Winter, Zanetti ou encore Bergomi. Lors du match aller, disputé à Giuseppe Meazza, l’OL va réaliser un authentique exploit. L’entraîneur, Bernard Lacombe, a choisi neuf joueurs (sur quatorze) issus du centre de formation pour renverser l’ogre italien. Et ce sera chose faite, avec une victoire inoubliable (2/1). Le match retour, perdu (3/1) à l’issue d’un match laissant un goût amer, n’enlèvera rien à la formidable démonstration collective d’une équipe majoritairement issue de la déjà célèbre formation à la lyonnaise.

 

Le joueur de la saison : Ludovic Giuly

 

$name

 

Ludovic Giuly avait explosé aux yeux de toute l’Europe, un soir d’octobre 1995, à Rome, en rendant folle la défense de la Lazio. Petit, vif, très adroit face au but, il s’est imposé, à la surprise quasi-générale, dans le Onze lyonnais. En marquant à Milan, le vainqueur de la Coupe Gambardella 1994 a déchaîné les intérêts des grands clubs européens. En janvier 1998, les offres affluent sur le bureau du Président de l’OL. Ludovic Giuly choisit de rejoindre Monaco pour une somme record. Son parcours le mènera ensuite à Barcelone ou à Rome. Il gagnera partout des titres. Il aura même le privilège de perdre son statut de titulaire avec le Barça, à cause d’un autre phénomène : Leo Messi.

 

La saison en chiffres

 

$name