OLTV / OLTV

OLTV : LES MEILLEURS PASSAGES DE Reynald Pedros DANS OLNS

Publié le 23 juin 2020 à 18:30:00
OLTV : LES MEILLEURS PASSAGES DE Reynald Pedros DANS OLNS
L’ancien joueur et entraîneur des féminines de l'OL, Reynald Pedros, était l’invité d’OL Night System ce mardi sur OLTV. L’émission est à retrouver en intégralité sur OL Play.

Son avenir

« Actuellement, je ne fais rien de spécial. La saison prochaine, je vais reprendre avec Canal + pour le foot féminin. Je suis dans l’attente d’un projet sportif, mais c’est assez calme pour le moment. Je n’ai pas vraiment d’objectif précis à ce niveau là. Quand je suis arrivé à l’OL, c’était un peu un hasard. On m’a proposé ce projet fantastique mais ce n’était pas prévu. Je pourrais tout faire aujourd’hui, entraîneur avec les masculins, les féminines, directeur sportif, travailler dans une cellule de recrutement… Tout est possible. Je suis ouvert à tout et j’ai un peu de temps grâce à cette opportunité que m’offre Canal + en attendant. Quand quelqu’un voudra travailler avec moi et inversement, les choses se feront facilement et naturellement. »

 

Son fort caractère

« Je pense qu’on m’a toujours apposé cette étiquette de joueur « turbulent ». Sur le terrain, quand on est impulsif, on peut parfois avoir des gestes que l’on regrette et qui nous laissent avec une image qui ne correspond pas forcément à celle qui est réellement la notre. J’ai peut-être quelques regrets sur certaines choses, car la principale victime de ces excès de colère n’est autre que moi même. Je savais tout de même reconnaître mes torts et j’allais généralement présenter mes excuses dès le lendemain à la personne en question. Mon impulsivité pouvait aussi sortir différemment, dans mes choix de carrière par exemple. Un jour, j'avais par exemple donné mon accord à Monaco mais des paroles du président d’alors étaient sorties à mon encontre dans la presse et j’ai tout annulé. Ça m’a donc desservi à certains moments mais je continue malgré tout à faire ce que j’aime. Je regarde du foot, j’ai entraîné des joueuses, je commente des matches… Aujourd’hui, je suis heureux et c’est le plus important. »

 

Sa vision du monde du football

« C’est de plus en plus dur d’être entraîneur avec les réseaux sociaux, je pense. Tout est scruté, analysé… Depuis quelques années, les entraîneurs parlent avec leur main devant la bouche, je trouve ça horrible. Bientôt, on ne pourra plus du tout déconner parce que tout ce que tu dis peut-être déformé et sorti de son contexte. C’est cette suspicion permanente qui est dangereuse. Pour les joueurs, c’est la même chose, donc à mon sens, il est plus difficile d’évoluer dans le monde du football aujourd’hui qu’il y a 20 ou 30 ans. »