Club / 70 ans

#OL70ans un jour, une saison : 1972-73

Publié le 25 juin 2020 à 07:00:00
#OL70ans un jour, une saison : 1972-73
En cette année 2020, l’Olympique Lyonnais fête ses 70 ans. A cette occasion, les médias du club vous proposent à partir du 26 mai, date de l’annonce officielle de la création, de replonger chaque jour de la semaine dans l’histoire d’une saison et ainsi de remonter le temps jusqu’au 27 août, date du premier match officiel.

Les Hommes de la saison

 

Effectif : Baeza, Baldassara, Berger, Cacchioni, Chauveau, Chiesa, Crolle, Di Nallo, A. Domenech, R. Domenech, Lacombe, Lhomme, Maillard, Mihajlovic, Prost, Ravier, Thiry, Trivic, Valette.

Entraîneur : Aimé Mignot.

Président : Édouard Rochet.

 

1972-1973 equipe

 

L’histoire de la saison

 

Alors que l’OL s’imaginait continuer sa progression en championnat (7e en 71, 5e en 72) en s’appuyant sur un groupe quasiment inchangé, il n’en a finalement rien été. Malgré un début de saison correct, les partenaires d’Yves Chauveau vont s’écrouler et terminer leur saison à la 13e place du championnat, bien loin des ambitions que pouvaient légitimement nourrir les Lyonnais.

Pourtant, cette saison restera mémorable, et ce grâce à la Coupe de France. Noeux-les-Mines (3-1), le Racing CF (2-1), Bordeaux (3-0, 1-3), l’OM (0-1, 4-0) et Avignon (0-1, 4-1) : tous vont subir les foudres lyonnaises qui vont se hisser jusqu’en finale pour y rencontrer le FC Nantes. Déjà champions de France, les Canaris ont tout de l’épouvantail mais l’OL ne va pas se démonter. Bernard Lacombe et Dobrivoje Trivic inscrivent les deux buts des Gones qui, pour la troisième fois de leur histoire, inscrivent leur nom au palmarès de la Coupe de France. Une bien belle consolation.

 

Le match de la saison : OL - Paris FC

 

Le 29 mai 1973, l’OL et le Paris FC se rencontrent, au stade de Gerland, lors de la 37eme journée. Les deux équipes n’ont plus rien à espérer du championnat, mais les lyonnais veulent préparer la finale de la Coupe de France, prévue deux semaines plus tard. Aimé Mignot, l’entraîneur, décide de récompenser un joueur amateur de 23 ans, Michel Berger, pour sa bonne contribution avec les jeunes du club. Etudiant à l’INSA, il devient donc remplaçant d’un soir sur le banc de l’OL. Il n’est absolument pas prévu qu’il entre en jeu…mais à la 73ème minute, un lyonnais se blesse. Aimé Mignot n’a d’autre choix que de faire entrer Michel Berger. En neuf minutes, il inscrit deux buts. Ce seront les seuls de sa carrière en Division 1. Michel a décidé de privilégier, dès l’année suivante, son avenir d’ingénieur.

 

L’homme de la saison : Jean Baeza

 

Jean Baeza

 

Le 8 juin 1973, vers 21H30, l’OL est en train de se qualifier pour la finale de la Coupe de France. Dans le même temps, Jean Baeza pleure. Il est inconsolable. Il vient d’être expulsé injustement par l’arbitre et il sait qu’il va être privé de la chance de décrocher son premier trophée. Arrivé à l’été 1969, le défenseur intraitable et redouté est international français. Il est l’un des symboles de cette équipe dure en défense et lumineuse en attaque. Alors, une semaine plus tard, l’OL battra le FC Nantes, remportera sa troisième Coupe de France et dira simplement : « on a gagné pour Jeannot ».

 

La saison en chiffres

 

1972 1973 stat