OLTV / OLTV

OLTV : LES MEILLEURS PASSAGES DE Claudio Caçapa DANS OLNS

Publié le 10 juin 2020 à 18:30:00
OLTV : LES MEILLEURS PASSAGES DE Claudio Caçapa DANS OLNS
L'ancien défenseur de l'OL et actuel entraîneur adjoint de l'équipe masculine Claudio Caçapa, était l’invité d’OL Night System ce mercredi sur OLTV. L’émission est à retrouver en intégralité sur OL Play.

L’arrêt du football

« Ça a été très difficile, nous n’avons jamais été habitués à ça. Arrêter le championnat, ça semblait utopiste. Mais heureusement, ni moi ni ma famille n’avons été touchés par le virus. Il faut voir le positif, mais j’ai envie de revoir nos supporters dans les tribunes, de revoir des matches, de vibrer. »

 

Son histoire avec l’OL

« Depuis mon arrivée, l’histoire d’amour avec ce club, ce maillot, est énorme. Je suis tellement fier d’être là. J’ai été choisi parmi tous ceux qui rêveraient de travailler dans ce club et c’est un bonheur permanent. Il me reste deux ans de contrat. Le 20 mai, j’ai eu mon diplôme d’entraîneur. Aujourd’hui, je veux continuer à l’OL, j’ai encore beaucoup à donner. Par contre, un jour ou l’autre, j’aurais certainement envie de quitter Lyon pour vivre une nouvelle expérience. Mais ce n’est pas encore à l’ordre du jour. »

 

Le PSV et Milan

« Ce fameux penalty contre le PSV a fait beaucoup de bruit ! J’en discute parfois avec Nilmar que j’ai au téléphone de temps en temps. Le double match contre Milan a été difficile aussi, nous avons pris deux buts à la fin alors que nous avions vraiment la possibilité de nous qualifier. Je met les deux matches au même niveau car à chaque fois, tout le groupe y croyait. Nous étions arrivés à un stade de concentration et d’envie qui ne pouvait que nous emmener en haut. Malheureusement, il y a eu des faits de jeux, des choses que nous ne pouvions pas contrôler. Ça restera gravé dans nos vies pour toujours. »

Son but en finale de Coupe de la Ligue 2001

« J’en ai des frissons. Ce but a tout changé, c’est le but le plus important de ma carrière. J’arrivais en fin de contrat car j’étais prêté. Avant ce match là, je n’avais pas beaucoup joué et je ne m’attendais pas à être titulaire en finale de Coupe. Juste avant le match, le coach me fait jouer. Plus qu’un signe du destin, c’était une opportunité de me montrer. Je voulais montrer que je n’étais pas là que pour six mois, mais pour marquer l’histoire du club. Avant ce match, l’OL n’avait rien gagné depuis 28 ans. C’est un des plus beaux moments de ma vie. Malgré les titres qui ont suivi, cette Coupe de la Ligue gardera toujours une saveur particulière. »