Masculins / Interview

Paolo Rongoni : « S’adapter et monter en puissance »

Publié le 03 juin 2020 à 15:00:00
Paolo Rongoni : « S’adapter et monter en puissance »
A quelques jours de la reprise de l’entraînement après presque trois mois d’arrêt, le préparateur physique du groupe professionnel est sur le pied de guerre. L’objectif de remettre les machines en ordre de marche après une si longue coupure est un casse-tête mais Paolo Rongoni croit aussi en la force des joueurs et du staff pour le faire.

Paolo, où en sont les joueurs ?

Le fait de ne pas toucher le ballon pendant deux mois est dur. Tout l’effectif m’a contacté pour me demander des conseils pour s’entretenir un peu. Ils ont été sérieux et appliqués. Tout le monde était convaincu que le championnat allait reprendre. Les joueurs étaient donc les premiers à être demandeurs pour rester en forme de leur côté. Ils savaient qu’on aurait un rush à faire pour obtenir une place européenne. Ils étaient prêts pour cela. Ils ne se sont pas relâchés. Ils ont demandé des conseils, acheté du matériel. Ils sont restés actifs.

 

Quelle a été votre réaction après l’annonce de l’arrêt définitif de la Ligue 1 ?

La surprise. Le fait de ne pas faire comme les autres championnats nous pénalise. En tant qu’Italien, je sais que cette pandémie a attaqué l’Italie avant la France. Mais c’était logique de reprendre une activité car le foot est un sport professionnel, les clubs sont des entreprises. Aujourd’hui, c’est un sport qui génère du business. C’est important. Toutes les autres boîtes réouvrent. Nous aussi, on aurait dû avoir le droit de le faire. Je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas s’entraîner tout en respectant les distances alors que beaucoup le font dans les parcs sans forcément les respecter. Je suis surpris.

 

Comment préparer la reprise après une aussi longue période d’inactivité ?

On doit réfléchir à la façon de faire au moment de la reprise de l’entraînement. Ce sera très difficile de retrouver la compétition car on ne jouera pas à armes égales en Champions League. C’est un casse-tête. On ne nous laisse pas toutes nos chances et c’est cela qui est le plus frustrant.

 

$name

 

Comment respecter la distanciation sociale durant les entraînements ?

Il faut avoir une coordination maximale entre le staff médical et les préparateurs physiques pour savoir ce qu’il est possible de faire ou pas sur le terrain. On ne peut pas aller à l’encontre des règles imposées par le gouvernement et des conseils des médecins. On devra apprendre à vivre avec le virus. On va tirer les enseignements des autres championnats qui ont repris. Je félicite le staff médical de l’OL car il a été prévoyant sur tous les plans. Cette prise en charge nous a aidés à affronter la phase la plus virulente de l’épidémie. Le plus important est de s’adapter et de monter en puissance.