Club / 70 ans

#OL70ans un jour, une saison : 1959-60

Publié le 08 juin 2020 à 07:00:00
#OL70ans un jour, une saison : 1959-60
En cette année 2020, l’Olympique Lyonnais fête ses 70 ans. A cette occasion, les médias du club vous proposent à partir du 26 mai, date de l’annonce officielle de la création, de replonger chaque jour de la semaine dans l’histoire d’une saison et ainsi de remonter le temps jusqu’au 27 août, date du premier match officiel.

Les hommes de la saison

 

Effectif : Antonio, Beetschen, Bossy, Combin, Dalla Cieca, Daniel, Devlaeminck, Djorkaeff, Dutto, L.Gardon, R.Gardon, Grobarcik, Hugues, Leborgne, Marteleur, Mignot, Ninel, Njo Léa, Rivoire, Salen, Sbroglia, Solas.

Entraîneur : Gaby Robert.

Président : Armand Groslevin. 

 

$name

 

L’histoire de la saison

 

C’est une saison de passation à la présidence puisque Armand Groslevin a prévu de laisser sa place à Ferdinand Maillet en juin 1960. Mais c’est aussi une saison avec un changement d’entraîneur : Lucien Troupel, tant apprécié pour ses compétences pointues, est remplacé par Gaby Robert. L’effectif change également considérablement.

Toutes ces évolutions structurelles entraînent l’OL vers une saison très difficile. Seul le maintien, obtenu de justesse, est apprécié.

 

Le match de la saison : La Machine - OL

 

Le 26 mai 1960, il ne reste plus qu’une journée à disputer et le maintien est assuré. Pour célébrer cette fin de saison, l’OL s’offre un match amical à La Machine (Nièvre), face au club amateur local. Le score est un record (12/0). Salen (2) Devlaminck (2), DallaCieca, Gardon, Marteleur et Grobarcik ont inscrit huit buts. Mais c’est le dernier arrivé d’Argentine qui marque les esprits : Angel Rambert, en France depuis 1 mois, inscrit un quadruplé. Angel Rambert, un joueur à suivre.

 

Le joueur de la saison : Roberto Marteleur

 

Marteleur

 

Le 20 décembre 1959, le public de Gerland découvre un nouveau visage. Roberto Marteleur est le premier joueur argentin de l’histoire de l’OL. Ses débuts sont fracassants : en trois semaines, il inscrit trois buts. Et puis, plus rien. Il ne s’adapte pas et repart à Buenos Aires, six mois plus tard. Mais, dans ses bagages au moment de son arrivée, il y avait aussi un jeune espoir argentin, Nestor Combin, dont on reparlera…

 

La saison en chiffres

 

 

1959 1960 stat