Club / 70 ans

#OL70ans un jour, une saison : 1953-54

Publié le 30 mai 2020 à 07:00:00
#OL70ans un jour, une saison : 1953-54
En cette année 2020, l’Olympique Lyonnais fête ses 70 ans. A cette occasion, les médias du club vous proposent à partir du 26 mai, date de l’annonce officielle de la création, de replonger chaque jour de la semaine dans l’histoire d’une saison et ainsi de remonter le temps jusqu’au 27 août, date du premier match officiel.

Les hommes de la saison

 

Effectif : Belver, Bonvin, Christiansen, Dechoux, Dutto, Duval, Genet, Habera, Hjalmarsson, Jensen, Konrady, Lerond, Manairaud, Misiaszek, Monnet, Ninel, Nowak, Paluch, Piatek, Sarrin, Schultz.

Entraîneur : Oscar Heisserer.

Président : Armand Groslevin.

 

$name

 

L’histoire de la saison

 

La stratégie du club porte ses fruits. Après le choix de la transition la saison d’avant, l’ambition d’une remontée en première division devient l’objectif. Pour s’en donner les moyens, l’effectif a une nouvelle fois besoin de quelques retouches. Alors que les jeunes sont montés en puissance, des joueurs d’expérience arrivent pour montrer le chemin dans cette quête. Ake Hjalmarsson et Erik Jensen posent leurs bagages entre Rhône et Saône.

Ces deux recrues offensives, très bien épaulées par le serial buteur Erny Schultz, participent grandement à une saison mouvementée mais finalement réussie. Malgré les coups durs à l’image des graves blessures de Lucien Genet et Louis Sarrin, l’OL s’appuie sur une attaque de feu (126 buts) pour décrocher son deuxième titre de Champion de D2 en quatre ans d’existence et un ticket pour la D1 !

 

Le match de la saison : OL - ASSE

 

Le 17 janvier 1954, l’OL, alors en Division 2, reçoit pour la première fois, en Coupe de France, son voisin stéphanois, pensionnaire de Division 1. Devant près de 30 000 spectateurs, l’OL réussit un énorme exploit en s’imposant (3/0) grâce à des réalisations de Genet, Ninel et Belver.

 

Les hommes de la saison : Le public

 

Le 11 octobre 1953, plus de 2000 supporters lyonnais font le déplacement, jusqu’à Grenoble, pour soutenir leur équipe favorite.  Quinze jours plus tard, ils sont plus de 33 000 à envahir le stade de Gerland, record d’affluence de l’époque. Pendant cette saison magique et conclue par une montée en Division 1, le public aura joué un très grand rôle.

 

La saison en chiffres

 

1953 1954 stat