Masculins / Interview

Fernando Marçal : « Je ne peux pas le croire » (1/2)

Publié le 18 mai 2020 à 10:00:04
Fernando Marçal : « Je ne peux pas le croire » (1/2)
Actuellement au Brésil pour des raisons personnelles, le défenseur brésilien a pris de son temps pour donner de ses nouvelles dans cette période qu’il a vécue difficilement. Fernando Marçal a aussi fait part de son incompréhension quant à l’arrêt définitif de la Ligue 1. La seconde partie de l’entretien est à retrouver mardi sur OL.fr.

« Fernando, comment vis-tu cette période ?

Je reste à la maison avec la famille. J’essaie de faire le moins de choses possibles dehors. Je suis venu au Brésil pour un rendez-vous. Je rentre à Lyon la semaine prochaine. C’est une période compliquée, c’est dur. On ne connaît pas le virus. Beaucoup de gens disent des choses différentes. Il y a de l’inquiétude. On ne sait pas ce qu’il faut faire... Mes activités à la maison ? Je cuisine beaucoup maintenant. J’ai déjà lu deux livres. J’ai plus de temps pour faire ce genre de choses. Je profite aussi pour rester avec les enfants. On joue beaucoup, on fait plein de choses différentes. C’est le point positif.

 

C’est aussi une période sans football…

C’est horrible, le manque est grand. Je ne peux pas me passer du foot. D’habitude, quand je rentre de l’entraînement, je vais regarder des matches à la télévision, comme une rencontre de Premier League ou un autre championnat. Tous les matches qui passent en ce moment, je les ai déjà vus. Ce n’est pas pareil.

 

Comment as-tu accueilli la nouvelle de l’arrêt définitif de la Ligue 1 ?

Avec beaucoup de surprise. Je pensais qu’on prendrait le temps de revenir mais je n’ai jamais imaginé que le championnat serait arrêté. Je me suis dit que ce n’était pas possible quand je l’ai appris. Je ne peux pas le croire. C’est triste. On discute beaucoup avec les autres joueurs sur un groupe Whats’app. 95% d’entre nous pensait que le championnat reprendrait. On était super tristes. On a une super équipe et on voulait remonter au classement. C’est horrible. Les autres championnats reprennent. Il ne restait que 10 matches à jouer. On avait besoin de deux mois. Même si on fait six semaines de préparation, ce n’est pas pareil que les matches amicaux. Ce sera très dur si on joue face à la Juventus début août. »