Masculins / Interview

Fernando Marçal : « Cela met des tâches sur ma saison » (2/2)

Publié le 19 mai 2020 à 10:00:00
Fernando Marçal : « Cela met des tâches sur ma saison » (2/2)
Actuellement au Brésil pour des raisons personnelles, le défenseur brésilien a pris de son temps pour donner de ses nouvelles. Fernando Marçal est aussi revenu sur sa saison entre moments difficiles, blessures et très belles prestations.

« Fernando, quel regard portes-tu sur ta saison ?

Je me suis blessé plusieurs fois. Cela a été super dur à vivre, surtout psychologiquement. Je faisais le travail pour revenir. Je voulais jouer et je ne pouvais pas. Je suis content de mes prestations quand j’ai joué, même si j’ai été moins bon à certains moments. J’ai marqué un but contre-mon-camp alors que je faisais un bon match. Je me sentais super bien. Face à Paris, c’est un moment très bizarre pour moi. Je ne dois jamais me faire exclure lors du match face au PSG. Il y a penalty mais c’est très sévère le rouge. Tout cela met des tâches sur ma saison. Après décembre, je me suis bien senti. J’avais la confiance du coach et de l’équipe. Je suis triste de l’arrêt de la compétition car je revenais bien.

 

Tu fais d’ailleurs partie des équipes-type face à l’ASSE et la Juventus…

J’avais beaucoup de confiance en moi à ce moment-là. Je me rappelle aussi des sauvetages face à Leipzig et face à l’OM. Cela montre que je vais tout le temps au bout de moi-même. Je me donne à fond. Quand j’ai la confiance, tout se passe bien normalement. Face à la Juventus, on sait qu’on joue une grande équipe. Il ne fallait pas laisser un centimètre d’espace à Ronaldo. On a joué avec 12 joueurs, l’ambiance était incroyable. Je suis vraiment heureux de ce match. Cette petite avance est super importante avant d’aller à Turin. Ce match-là et le derby sont mes meilleurs souvenirs.

 

Comment te prépares-tu pour la reprise ?

Je continue de m’entretenir physiquement. Je fais du travail physique plusieurs fois par semaine. C’est difficile mais c’est important de rester en forme. Je suis bien. On a besoin de garder le moral. Je n’aime pas travailler tout seul. C’est toujours mieux de travailler dans l’ambiance, en rigolant avec les coéquipiers.

 

As-tu un message pour les supporters ?

Je veux les remercier pour le soutien, même en dehors des terrains. Ils nous suivent de partout en France ou en Europe. Nos supporters sont incroyables. Ils doivent prendre soin d’eux. On va revenir pour leur donner du bonheur. »