Féminines / Interview

Camille Abily : « J’ai vite retrouvé mes repères »

Publié le 19 mai 2020 à 07:00:00
Camille Abily : « J’ai vite retrouvé mes repères »
La coach adjointe de Jean-Luc Vasseur, Camille Abily, qui a vécu sa première expérience dans un staff, a fait un bilan de cette saison si particulière, tant pour l'équipe que d'un point de vue personnel.

« Camille, comment et quand organiser la reprise de l’entraînement ?

C’est difficile. On parle de mi-juin pour le moment et on l’espère. Les filles ne peuvent pas s’entraîner collectivement. Elles le font d’elles-mêmes car elles sont de grandes professionnelles et qu’elles savent l’importance d’entretenir son corps. On perd physiquement durant cette période. On ne peut pas jouer et le rythme des matches est le plus important. Même si elles seront bien physiquement, il y aura les prises d’informations, la vitesse d’exécution à retrouver et cela prend du temps. Il y aura eu quatre mois d’arrêt. On pourrait jouer le Bayern à la reprise qui a déjà retrouvé l’entraînement, il faudra être très performant sur les six semaines de préparation. On parle aussi de partir dans un pays où les restrictions sont moindres pour avoir une pratique du foot plus normal.

 

Comment as-tu vécu cette première saison en tant que coach adjoint ?

Très bien. J’ai vite retrouvé mes repères. J’avais quitté les filles depuis un an, même si on était restées en contact. Cette année a été très enrichissante. J’ai découvert un staff qui a beaucoup d’expérience. On est très complémentaires et c’est ce qui fait notre force. J’aurais aimé aller au bout de la saison. Ce n’est que partie remise.

 

Quel bilan fais-tu de cette saison d’un point de vue collectif ?

On avait bien démarré la saison avec le Trophée des Championnes. Ce n’était pas facile. C’est un trophée qui soude un groupe, avec de belles émotions. On sait l’importance de l’ascendant psychologique. Il y a eu quelques difficultés ensuite d’un point de vue physique. Les joueuses ont été très sollicitées avec le Mondial. Il était difficile de se remettre dedans psychologiquement. Mais les objectifs avec l’OL ont permis de basculer autre chose. Le nul face à Dijon est un peu gênant. Il aurait pu nous faire défaut, il faut faire attention. »

 

abily