Club / 

OL Groupe : des résultats financiers brillants malgré l’impact de la crise sanitaire

Publié le 12 mai 2020 à 18:30:00
OL Groupe : des résultats financiers brillants malgré l’impact de la crise sanitaire
A l’occasion de la publication des résultats des neuf premiers mois de l’exercice en cours, le président d’OL Groupe Jean-Michel Aulas et le Directeur Général Thierry Sauvage, ont détaillé les performances économiques et dressé un premier bilan de l’impact de l’arrêt des compétitions et des grands événements, dû à la crise sanitaire.

Les comptes arrêtés au 31 mars, qui intègrent donc les deux premières semaines de la suspension totale de l’activité du groupe (hors e-commerce merchandising), affichent un nouveau record du total des produits des activités en forte progression de près de 20%, à 265,7 M€ (par rapport aux neuf premiers mois de l’exercice précédent).

Thierry Sauvage a rappelé qu’ « OL Groupe suivait sa trajectoire de développement avec la réalisation des objectifs qui avaient été annoncés. »

Portés par la forte progression des produits de cessions de contrats joueurs sur la période (+133% à 90,6 M€), ces résultats affichent des performances billetterie élevées (35,1 M€, +1%). La billetterie championnat ( et autres matchs) en léger retard de 1,5 M€ est toutefois compensée par le très bon parcours en Europe, avec notamment un record sur le 1/8 de finale aller OL / Juventus. 

Les partenariats publicité et produits de la marque se maintiennent à un niveau quasi stable (respectivement -2% et -4%) alors qu’ils subissent déjà l’impact de l’arrêt des activités, seul le e-commerce Merchandising perdurant actuellement. 

Enfin, l’activité évents affiche une croissance de +24% et s'établit à 6,5 M€, bénéficiant en grande partie des revenus issus des 3 rencontres de la Coupe du Monde féminine de football en juillet dernier. 

 

Impact du Covid-19

Cette performance s’inscrit cependant dans un contexte particulier puisqu’elle subit légèrement le premier impact du début de la pandémie de Covid-19, pour un montant estimé à 9 M€.

L’impact de l’absence de revenus d'ici au 30 juin 2020, est estimé à 50 M€ environ (incluant les 9 M€ au 31/03 et hors trading) ; un manque à gagner qui devrait toutefois être compensée à hauteur de 35 à 40 M€ par un plan d’économie de charges mis en place par OL Groupe dès le début de la pandémie en activant différents dispositifs (chômage partiel, report des échéances de charges sociales, d’impôts directs et d’emprunts, recours au dispositif PGE).

Jean-Michel Aulas et Thierry Sauvage ont par ailleurs souligné l’effort consenti par l’ensemble du personnel, avec entre autres, une diminution des salaires fixes de 15% pour les membres du Comité Exécutif du Groupe et une réduction à hauteur de 30% pour le mandataire social.

 

Conséquences de l’arrêt des compétitions

Pour Jean-Michel Aulas ces « résultats brillants » ne doivent cependant pas occulter l’impact futur de « l’arrêt des compétitions anormal et irraisonné qui va poser d’énormes problèmes » au football français, en termes de droits TV notamment mais aussi en termes d’équité à l’échelle européenne.

« Cet arrêt anticipé en France risque de fortement pénaliser les transferts des clubs français car la situation est plus mauvaise que dans les autres pays. Nos joueurs ne jouent pas et des clubs comme l’OL et le PSG vont jouer les matches européens sans être préparés. Ce sera plus dur que si nous n’avions pas arrêté. On peut craindre des conséquences sur les ventes de joueurs au 30 juin. »

L’OL a déposé le 7 mai 2020 un recours devant le Tribunal Administratif de Paris afin d’obtenir la suspension de la décision de la LFP d’arrêt des Championnats de Ligue 1 et Ligue 2 et d’homologation d’un classement au quotient, d’enjoindre la LFP de réexaminer les conditions permettant d’envisager une reprise des compétitions au mois d’août ou à défaut de prononcer la saison « saison blanche ».

 

Perspectives

Thierry Sauvage a confirmé que les discussions autour du naming du stade étaient toujours en cours avec divers partenaires – dont Groupama – malgré le contexte actuel. « Le naming est un investissement dans le temps sur une enceinte. L’activation est différente et permet de se dissocier de l’actualité. »

Coté grands événements, il a confirmé que la programmation 2021 était d’ores et déjà à l’étude avec deux événements inscrits au calendrier : le match France/Suède le 15 novembre 2020 et le Felyn Stadium Festival les 18 & 19 juin 2021. « Si la pandémie est bien derrière nous d’ici là, beaucoup d’artistes auront à cœur de retrouver leur public. La programmation événementielle devrait donc être relancée sous réserve que les enceintes soient bien entendu rendues au public. »