Féminines / Interview

Jean-Luc Vasseur : « J’ai découvert des championnes »

Publié le 15 avril 2020 à 14:00:00
 Jean-Luc Vasseur : « J’ai découvert des championnes »
Le coach de l’équipe féminine, Jean-Luc Vasseur, a accordé un entretien à distance pour les médias de l’OL.

« Jean-Luc, comment se passe cette période de confinement pour vous ?

On a l’habitude d’être toujours en extérieur. J’ai l’impression d’être une bête en cage. On prend son mal en patience et on se réorganise par rapport à la situation. Je n’ai pas commencé à bouquiner. Mais étant donné que le confinement se prolonge, je vais y penser. Je veux absolument lire Dans les geôles de Sibérie. J’ai regardé une interview de l’auteur. On essaie de mettre en place une routine. Et pour le moment, cela a l’air de bien se passer.

 

Quel regard avez-vous sur ce qu’il se passe en ce moment ?

C’est quelque chose d’exceptionnel et grave. L’économie mondiale est à l’arrêt. Il y a plus de 3 ou 4 milliards de personnes confinées autour de la planète. On le vit pour le moment chacun de son côté, chez soi à la maison. On le vit plutôt bien mais on parle de guerre invisible. C’est une situation assez étrange. Vite qu’on en sorte. Cela voudra dire qu’on a trouvé les moyens de tordre le cou à cette pandémie et à cette situation qui impacte tout le monde. Je ne suis pas déstabilisé mais je me trouve en décalage avec la réalité car je suis en bonne santé ainsi que mon entourage. J’évite de trop regarder la télévision car c’est assez anxiogène. C’est particulier comme situation. On essaie de toujours positiver.

 

Avez-vous gardé un lien avec le football en cette période sans entraînement, sans compétition ?

C’est marrant car le foot est hyper important dans notre vie de tous les jours dans nos sociétés. Surtout pour nous car on en est acteurs. Quand tu allumes la télévision, tu ne tombes plus sur du foot à part des rediffusions. Cela ne m’empêche de regarder des choses sur le foot sur des plateformes vidéo pour continuer de se renseigner sur le futur, sur des joueuses. Je ne suis pas coupé du foot. Je suis en lien avec le club pour parler de la situation et du club.

 

Quel bilan faites-vous de cette saison jusqu’à maintenant ?

On est dans les temps de passage souhaités. On a remporté l’International Champions Cup où on avait réalisé un très bon match en finale. On a aussi fait un match intéressant face au PSG. On était impatients d’arriver au mois de mars qui est le début du money time. Les matches à enjeux arrivaient.

 

Si vous deviez retenir un souvenir et une déception…

Il n’y a pas eu de déception particulière. Le fait marquant de ma saison est d’apprendre au quotidien avec les joueuses. Je suis arrivé pour découvrir quelque chose de nouveau même si cela reste du football. Je n’ai pas découvert des joueuses mais des championnes. C’est vraiment intéressant. Je prends énormément de plaisir avec le staff à les accompagner. »