Féminines / Communiqué

L'Olympique Lyonnais s'insurge contre la décision de la Fédération Française de Football

Publié le 10 mars 2020 à 18:30:37
L'Olympique Lyonnais s'insurge contre la décision  de la Fédération Française de Football
L’Olympique Lyonnais s’insurge contre la décision, rendue ce mardi soir par la Fédération Française de Football, de maintenir le match PSG – OL au samedi 14 mars malgré les recommandations du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) de décaler la rencontre au 4 avril prochain.

Cette décision rendue tardivement, à quatre jours du match, est en totale contradiction avec les principes d’intégrité des joueuses et met en cause l’équité de la compétition. L’Olympique Lyonnais se voit contraint, selon la Charte d’Ethique et de Déontologie du Football, de se passer d’au minimum trois joueuses internationales (Alex Greenwood, Nikita Parris et Saki Kumagai) qui participent actuellement à la Shebelieves Cup aux Etats-Unis avec leurs sélections respectives, auxquelles s’ajoutent aussi quatre joueuses blessées dont Ada Hegerberg, Jessica Silva, Lucy Bronze et Delphine Cascarino, blessée avec la sélection, qui devrait être elle aussi forfait, et qui ne disputera pas le dernier match de l’Equipe de France face aux Pays-Bas ce soir.

 

Outre l’aspect sportif, cette attitude inflexible de la FFF va également à l’encontre des intérêts et de la promotion du football féminin.

 

L’Olympique Lyonnais avait pourtant proposé plusieurs autres dates pour cette rencontre, samedi 29 février, lundi 16 mars mais aussi l’inversion de deux journées de championnat. C’est donc diminué, frustré et de plus sans ses supporters, que l’Olympique Lyonnais devrait se rendre à Jean Bouin pour le choc de la D1 Féminine, ce samedi 14 mars : PSG – OL, match décisif dans l’attribution du titre de Championne de France où le PSG pointe à trois longueurs de l’OL au classement avant cette rencontre.

Sur le même thème