Club / SFAF

JM Aulas : « On va tout faire pour se qualifier pour la Coupe d’Europe »

Publié le 12 février 2020 à 12:31:00
JM Aulas : « On va tout faire pour se qualifier pour la Coupe d’Europe »
Le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, a évoqué l’actualité du club et les différents dossiers en marge de la présentation des comptes semestriels du club aux marchés financiers ce mercredi.

Les résultats semestriels sont très bons

« OL Groupe affiche des résultats records avec un CA de 197,2 M€ sur les 6 premiers mois d’exercice et un EBE de 61,8 M€.  Les produits des activités qui ont atteint un plus haut niveau semestriel historique sont portés notamment par les excellentes performances des produits de cessions de joueurs (+81%) et des activités événementielles (+70%), qui confirment la pertinence de la stratégie « Full Entertainment. Grace à l’accélération du déploiement de cette stratégie, les objectifs des produits des activités ont été rehaussés à 420-440 M€ à l’horizon 2023/24. »

 

OL City

« L’activité football s’est complétée d’un nombre d’activités récurrentes (partenariat avec LDLC ASVEL, développement à l’international avec OL Reign, création du Felyn Stadium Festival, etc.). Le groupe poursuit une dynamique de croissance de son pôle Events autour du Groupama Stadium. Le projet de la future Arena qui accueillera 80 à 120 événements annuels s’inscrit parfaitement dans ce projet global de diversification des activités. »

 

Naming

« On renégocie le naming. On est en discussion avec d’autres candidats. Nous n’avons pas encore choisi. Ce sera peut-être Groupama ; on aura une préférence pour ceux qui sont en place car c’est un groupe de très grande qualité. Ils jouent un rôle dans la région, et on a toujours donné la primeur aux groupes qui comme nous, investissent dans l’économie locale. »

 

Tony Parker au Conseil d’Administration

« Les actionnaires sont d’accord sur le principe. On va pouvoir l’intégrer. Tony est actionnaire d’OL Reign aux Etats-Unis. C’était un souhait partagé et c’est une pierre de plus dans le rapprochement avec Tony Parker que j’apprécie beaucoup ; c’est un sportif de haut-niveau à la carrière exemplaire et un entrepreneur talentueux qui peut nous apporter beaucoup. On va essayer de développer de plus en plus nos convergences. C’est un entrepreneur qui connaît bien le sport de haut-niveau. »

 

Trading joueurs

« Un joueur qui atteint une certaine qualité a envie de partir. On ne peut pas s’y opposer. On essaie de construire une mécanique pour avoir une puissance financière. On achète certains joueurs en les laissant dans les clubs pour qu’ils nous rejoignent après. On essaie aussi de compenser un certain nombre de blessures et on n’est pas épargnés cette saison. Les résultats sportifs sont forcément impactés par cela. On n’est pas là pour vendre nos meilleurs joueurs mais on veut faire face aux aléas. On vend les joueurs qui veulent partir et on les laisse aller à l’endroit où ils veulent, même si cela n’est pas en notre faveur. On a su résister à de nombreuses offres car on a de bons joueurs. Certains seront sollicités. On n’a pas d’obligation de vendre. Aucun ne m’a demandé à partir en fin de saison. »

 

Une Academy toujours performante

« Pour que les jeunes joueurs puissent réussir, il faut que les circonstances soient favorables et qu’on leur donne la possibilité d’avancer par étapes. Les réussites de Maxence Caqueret et de Rayan Cherki ne sont pas encore exceptionnelles, elles le deviendront. Le niveau est de plus en plus élevé et ils ne peuvent pas réussir du jour au lendemain. 2019 est l’année où nous avons fait le plus grand nombre de signatures de contrats professionnels avec huit jeunes. Cela montre que l’Academy fonctionne très bien. Il ne faut pas avoir une vision idéaliste mais plutôt pragmatique. On a eu une des trois meilleures Academies d’Europe. On a besoin qu’un de nos clubs partenaires soit en division inférieure pour faire jouer nos jeunes dans une équipe intermédiaire. Dans le cadre de notre partenariat avec l’Academie Pele, on recherche un partenariat avec un club portugais pour que les jeunes puissent arriver dans les meilleures conditions au plus haut niveau européen. »

 

La qualification européenne

« On va tout faire pour se qualifier pour la Coupe d’Europe. Ce n’est pas indispensable, c’est souhaitable. Notre modèle est vertueux car on a su diversifier nos sources de revenus et on a la capacité financière de ne pas jouer la Coupe d’Europe pendant un ou deux ans mais nous voulons la jouer. On a été européens pendant 23 années consécutives. Tout est fait pour que l’institution survive aux aléas sportifs. On remet tout en cause à cause d’un match nul face à Amiens. On a joué énormément de matches depuis janvier tous les trois jours. C’était le 10ème match d’affilée. Il nous manquait beaucoup de joueurs avec les blessés et les suspendus. On est 9èmes mais rien ne dit qu’on ne sera pas européens. Et on a encore la possibilité de gagner un trophée. »

 

Les derniers résultats sportifs

« Bien que nos performances en championnat n’aient pas été à la hauteur de nos attentes, les espérances de réaliser une saison exceptionnelle en termes de résultats restent possibles si on sait compenser le nombre de blessures. La qualité du jeu est là et elle permet d’espérer de belles choses. On est en phase de progression. On tirera les enseignements à la fin de la saison en fonction des résultats. J’assume la gestion du club avec des objectifs affichés. Nous sommes qualifiés en 1/8 de finale de Champions League, en finale de Coupe de la Ligue et on est toujours en course en Coupe de France. C’est aussi le cas chez les filles et chez les jeunes. Les U19 jouent la Youth League face à Saragosse ce mercredi et la Gambardella face au PSG samedi. »

 

Le 1/4 de finale face à l’OM

« La position de l’OM est favorable en championnat. Bien se situer en championnat mais ne pas pouvoir assumer une qualification en Europe sur le plan financier peut être un handicap… Ils sont dans un cycle parfait et ils ne jouent pas la Coupe d’Europe. L’OM a eu des difficultés les saisons dernières. Quand vous faites 170 millions de perte sur deux années, vous êtes beaucoup plus inquiets sur le court et le long-terme. En ce qui nous concerne, notre mercato hivernal est une marque de maitrise et de vision sur le futur.»

 

Rudi Garcia

« Je n’ai pas compris la violence à son sujet. Il a montré son talent, il faut respecter l’homme et son travail. Il a été choisi par des professionnels du football, Gérard Houllier et Juninho entre autres. Je le connais mieux depuis son arrivée. Je vois tous les joueurs qui travaillent avec lui : il a redressé la qualité de jeu et les performances. On a gagné les matches essentiels pour être dans toutes les compétitions. L’état d’esprit dans le vestiaire s’est transformé. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Juninho, Gérard et les autres. C’est un grand travailleur. Il a fait l’unité entre les nouveaux et les anciens dans le staff technique. Il a signé un contrat d’un an et demi avec nous. Il est lié à la performance. Si on analyse objectivement cela avec les circonstances, la performance est dans le sens de l’évolution positive. Ce n’est pas le match d’Amiens qui me fera changer d’avis. »