Masculins / OL - OM

OL – OM (CDF) : un classique en Coupe de France

Publié le 10 février 2020 à 18:00:00
OL – OM (CDF) : un classique en Coupe de France
L’Olympico qui aura lieu au Groupama Stadium, mercredi, va faire de Marseille l’adversaire que l’OL a le plus affronté en Coupe de France. Retour sur les affiches précédentes entre les deux clubs dans cette épreuve.

1962-1963 : 1/8 de finale.

Le premier affrontement entre l’OL et l’OM en Coupe de France a lieu le 10 mars 1963 sur la pelouse… du Stadium de Toulouse ! C’est en effet sur terrain neutre que doit avoir lieu ce 1/8 de finale entre les deux Olympiques. À cette époque, Marseille est déjà une référence dans l’Hexagone, quand l’OL, a l’histoire récente, n’a pas fait mieux qu’un titre de champion de D2 et une 8ème place en D1. Pourtant, c’est bien le petit poucet qui va créer la surprise. Après une première période indécise, les Lyonnais font basculer le cours du match grâce à Polak (55’, 1-0) et Di Nallo (63’, 2-0) et arrache ce premier affrontement malgré l’expulsion de Rambert, exclu en compagnie de Sansonetti, et la réduction de l’écart tardive de Milazzo (89’, 2-1). La suite de l’aventure verra l’OL réaliser son premier fait d’arme en allant jusqu’en finale, perdue en match d’appui contre Monaco (0-0, 2-0).

 

1972-1973 : 1/4 de finale.

Dix ans après ce premier duel, les deux clubs se retrouvent en Coupe de France pour une confrontation en 1/4 de finale. Défait à l’aller (1-0), l’OL, qui a remporté deux fois l’épreuve entre-temps, va renverser la situation au match retour. Dans un Gerland plein à craquer, les Gones vont étriller les Phocéens grâce à un doublé de Lacombe (23’, 1-0, 87’, 4-0), entrecoupé de réalisations signées Chiesa (52’, 2-0) et Baeza (65’, 3-0). Un exploit qui mènera le club sur la voie d’un nouveau succès, puisque l’OL sera sacré en juin en battant Nantes en finale (2-1).

 

1975-1976 : Finale.

Trois ans après la défaite cuisante de 73, l’OM prend sa revanche. Au pire des moments… Le 12 juin 1976, les deux clubs se retrouvent en finale mais c’est Marseille qui prend le dessus (2-0). Il faut dire que l’OL, empêtré dans la lutte pour le maintien en championnat, a la tête ailleurs, tournée vers ce match contre Troyes en clôture du championnat, qui doit décider de son avenir dans l’élite. L’OL s’impose (2-0) et l’essentiel est bien là !

 

1986-1987 : 1/8 de finale.

Le dernier match de l’OL en Coupe de France avant l’ère Aulas se solde par un second échec contre Marseille. Battu sèchement au Vélodrome à l’aller (3-0), l’OL, alors pensionnaire de D2, aborde le 1/8 de finale retour avec l’obligation de tout renverser. Malheureusement, la marche est trop haute. Remark a beau ouvrir la marque (25’, 1-0), Genghini (34’, 1-1) puis Förster (44’, 1-2) compliquent la tâche des Lyonnais, qui ne pourront qu’arracher l’égalisation sur la fin (75’, 2-2).

 

2005-2006 : 1/8 de finale.

Près de vingt ans après leur ultime affrontement en Coupe de France, Lyonnais et Marseillais croisent de nouveau le fer en 1/4 de finale de l’épreuve. Cette fois, Marseille fait figure de petit poucet face à un OL qui écrase tout sur son passage. Triple champion en titre, Lyon est en plein dans son âge d’or au moment d’accueillir l’OM à Gerland. Problème, le club vient de vivre l’une de ses plus grandes désillusions quelques jours plus tôt, lors d’une nuit traumatisante à Milan, où l’OL s’est faire sortir de la Ligue des Champions aux portes des 1/2 finales, à quelques minutes d’un exploit retentissant. Un cauchemar encore dans toutes les têtes qui précède ce rendez-vous contre Marseille, lequel en profite. Maoulida marque en premier (17’, 0-1), Fred égalise dans la foulée (22’, 1-1) mais le but de Niang (65’, 1-2) clôt le match. Qu’importe, les esprits étaient ailleurs...

$name

2006-2007 : 1/8 de finale.

Pour l’OL, c’est sans doute l’élimination la plus cruelle de l’histoire de ces Olympicos disputés en Coupe de France. Dans un stade Vélodrome plein à craquer, les Marseillais accueillent les Lyonnais à l’occasion de ce 1/8e de finale. Les visiteurs vont d’ailleurs ouvrir rapidement le score grâce à un but de renard de Cris (0-1, 18e). Malgré une légère domination Rhodanienne, la rencontre est disputée et Marseille parvient à se procurer des occasions. L’OL va tenir… jusqu’à la 86e minute : Michaël Pagis égalise d’une reprise de volée (1-1) avant que Mamadou Niang n’inscrive une tête rageuse quelques instants plus tard (2-1, 89e). Deuxième victoire en deux ans pour l’OM.

 

2008-2009 : 1/16 de finale.

L’OL ne le sait pas encore mais son titre remporté l’année précédente, un historique septième de rang, est le dernier que le club remportera. La saison 2008-2009 marque en effet la fin de l’hégémonie lyonnaise sur la scène nationale. Et c’est Marseille, ainsi que Bordeaux, qui se disputent finalement le titre. En Coupe de France, l’OL prend malgré tout le meilleur sur son rival grâce à un unique but de Karim Benzema d’entrée (2’, 1-0). Quelques semaines plus tard, un nouveau succès rhodanien tuera tout suspens en L1 : l’OM laisse filer le titre, les Girondins seront sacrés.

$name

2016-2017 : 1/16 de finale.

Pour la deuxième fois de suite, les deux Olympiques se rencontrent en 1/16e de finale, mais pour une rencontre bien plus spectaculaire cette fois ci. Au Vélodrome, les occasions fusent de part et d’autre mais c’est bien Rod Fanni qui va donner l’avantage à l’OM d’une tête croisée (1-0, 25e). Il faudra attendre la deuxième mi-temps pour voir l’OL revenir : Nabil Fékir trouve Corentin Tolisso au second poteau qui pousse le cuir dans les filets de Pelé (1-1, 64e). Une égalisation synonyme de prolongations puisqu’aucune des deux équipes ne parviendra à marquer une seconde fois dans le temps imparti. Il faudra donc attendre la 109e minute de jeu et une reprise de Doria (2-1) pour voir les locaux prendre définitivement l’avantage, au grand dam des Lyonnais.

$name


 

banner_billetterie_article

 

 

Sur le même thème