Masculins / OL - Amiens

OL – Amiens SC : les anciens des deux camps

Publié le 03 février 2020 à 11:42:59
OL – Amiens SC : les anciens des deux camps
Lors de la 23ème journée de Ligue 1 Conforama, l'OL reçoit Amiens au Groupama Stadium. L'occasion de découvrir les joueurs qui ont figuré dans les rangs de l’OL et d’Amiens au cours de leur carrière. Voici leur parcours.

Serge Amouret

 

Originaire de Rouen, Amouret n’effectue qu’une seule saison à l’OL, de 1979 à 1980, avec lequel il inscrit tout de même une fois son nom au tableau d’affichage. Le défenseur quitte le club au terme d’une saison galère, où Lyon échappe de peu à la relégation en sortant vainqueur des barrages, après avoir terminé 18èmedu classement. Après un passage au Havre, il s’engage à Amiens et y reste de 1985 à 1987.

 

Romain Beynié

 

Gone de naissance et de formation, Romain Beynié vit un passage éclair en professionnel avec l’OL. Ce milieu de terrain issu de la génération 87 des Ben Arfa, Benzema ou Rémy ne dispute qu’un seul match avec le club, un soir de Champions League, en entrant en jeu dans le temps additionnel de la seconde période. Finalement, c’est en Picardie que Beynié dispute le plus de rencontres, où il joue de 2012 à 2015.

 

Mathieu Bodmer

 

Arrivé à Lyon en provenance de Lille, Mathieu Bodmer passe trois saisons à Lyon entre 2007 et 2010, où il prend part à 91 rencontres et inscrits 6 réalisations. Vainqueur du Trophée des Champions dès son arrivée au club, il remporte le doublé Coupe-Championnat au terme de sa première saison. Aujourd’hui à Amiens, il apporte l’expérience emmagasinée tout au long de sa carrière afin d’aider le club à se pérenniser dans l’élite.

$name

 

Fabrice Fiorèse

 

Autre produit de l’académie lyonnaise, Fabrice Fiorèse ne parvient pas à percer au sein de son club formateur au niveau professionnel. Il ne dispute que deux matches avec l’OL, lors de la saison 1996-1997, soldés par deux lourdes défaites (au Havre (4-1) puis à Bastia (3-1)). La suite de sa carrière le voit passer des rangs du PSG, où il était une idole, à l’OM, où il devient un paria. C’est en 2008 que ce dernier atterrit à Amiens, après un exil au Qatar. En L2, Fiorèse retrouve des couleurs mais ne reste que six mois en Picardie, avant de mettr un terme à sa carrière l’année suivante.

 

Christophe Jallet

 

International français, Christophe Jallet débarque entre Rhône et Saône en 2014 après avoir remporté deux titres de champion, une Coupe de France, une Coupe de la Ligue et un Trophée des Champions avec le Paris Saint-Germain. À Lyon, le latéral droit termine vice-champion à deux reprises derrière son ancien club et devient l’un des cadres de l’effectif olympien. De Gerland au Groupama Stadium, Jallet encadre la jeune génération lyonnaise durant trois ans puis s’envole pour Nice avant de rallier Amiens à l’été 2019.

$name

Jean-Marc Knapp

 

Formé en Alsace puis en Allemagne, Knapp débute chez les pros sur les bords du Rhin à Strasbourg avant de partir pour Mulhouse et, un an plus tard, de rejoindre Lyon, son Rhône et sa Saône. En 88 rencontres disputées sous la tunique rhodanienne, le défenseur n’inscrit par le moindre but mais participe à la remontée du club en D1 en 1989, avant de partir pour Amiens en 1992, où il écopera de l’unique carton rouge de sa carrière. Pour l’anecdote, la seule réalisation qu’il inscrira dans l’élite date du 4 décembre 1982, lors d’un match à Gerland entre l’OL et le RCSA…

 

Laurent Lassagne

 

Formé à Bordeaux et champions de France par deux fois avec les Girondins, Lassagne vit le début et la fin de sa période olympienne aux côtés de Jean-Marc Knapp, entre 1988 et 1992. Lui aussi aide le club à retrouver l’élite et lui aussi découvre la Picardie à la fin de son escapade lyonnaise, elle aussi vierge de tout but malgré 93 matches disputés avec l’OL. Après une saison passée à Amiens, ponctuée par une relégation, ce dernier décide de mettre un terme à aventure avec le football de haut niveau.

 

Tanguy Ndombele

 

Sûrement le plus connu des joueurs ayant joué à Lyon et Amiens et le seul à avoir fait le trajet dans l’autre sens. Formé à Guingamp mais révélé à Amiens, Ndombele ne dispute qu’une saison complète en pro avec l’ASC. Au cours de celle-ci, les Picards accèdent à la Ligue 1 pour la première fois de leur histoire et le milieu de terrain y est pour beaucoup. Son talent tape dans l’œil des recruteurs de l’Europe entière et alors qu’il prend part aux trois premières journées de L1 avec Amiens, Ndombele fini par rejoindre l’OL au mercato estival 2017. Elu « Révélation de la saison » par le magazineFrance Footballpour sa première saison à Lyon, Tanguy Ndombele découvre l’équipe de France A en octobre 2018. Puis, il ponctue son deuxième et dernier exercice rhodanien par une place dans l’équipe-type du championnat lors des Trophées UNFP et dans le onze type de l’UEFA Champions League. Cette saison de la confirmation attise les convoitises et ce dernier s’engage finalement pour Tottenham en juillet 2019, en devenant la plus grosse vente de l’histoire de l’OL (60M€ + 10M€ de bonus).

 

Claude-Arnaud Rivenet

 

Devenu consultant sur OLTV, Claude-Arnaud Rivenet, que vous connaissez sous le sobriquet de « Nono », a été formé à l’OL. De 1991 à 1996, il porte le maillot lyonnais 81 fois et y inscrit 5 buts. Après des passages à Gueugnon et Troyes, il termine sa carrière professionnelle à Amiens. Finaliste malheureux de la Coupe de la Ligue 1996 avec Lyon, il marque contre l’OL avec le maillot picard sur les épaules dans cette même épreuve, lors des 1/16 de finale de l’épreuve en 2000 (3-1 pour l’OL), avant de connaître une nouvelle désillusion en finale de la Coupe de France 2001, perdue par Amiens contre Strasbourg (0-0 ap, 5-4 tab)…


Vivez votre soirée OL-Amiens sur OLTV et OL Play ici

ol play visuel

 


 

banner_billetterie_article

 

 

Sur le même thème