Masculins / OLNS

Jean-Michel Aulas dans OLNS : « Il faut qu’on soit tous derrière l'OL »

Publié le 18 octobre 2019 à 18:54:00
Jean-Michel Aulas dans OLNS : « Il faut qu’on soit tous derrière l'OL »
Le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, était l'invité exceptionnel de Barth dans OL Night System, ce jeudi. Retrouvez en intégralité ses propos sur OL PLAY.

Le comité de Sélection

« Le groupe était composé de Juninho qui a fait le choix final, de Gérard Houllier dont la qualité d’entraîneur et le réseau sont épatants, de Vincent Ponsot qui m’aide dans les relations sportives depuis 10 ans, et de moi-même. Nous avons fait un vrai travail pour identifier le profil et les caractéristiques que nous cherchions. »

 

Les critères du choix Rudi Garcia

« Nous voulions un entraîneur avec beaucoup d’expérience nationale et européenne. Rudi Garcia en a énormément avec plus de 580 matches à son actif, dont 80 en Coupe Europe. Nous souhaitions un combattant qui amène de la rigueur à un jeune groupe. Ce n’est pas un choix au hasard. Par le passé, nous avions eu des échanges qui prouvent qu’il défend pleinement son club, mais aussi son appartenance à une identité. L’apriori n’était pas forcément favorable, mais lorsque nous avons rencontré tous les entraîneurs, nous avons chacun fait un classement et nous sommes tous tombés d’accord sur le choix de Rudi Garcia. Les décisions sportives sont prises par Juninho. Il est arrivé cet été avec une immense envie d’apporter des éléments supplémentaires au club. Le choix de l’arrivée de Rudi Garcia, avec ou sans son staff, à été prise par Juninho et Rudi Garcia en toute connaissance de cause. »

 

Le derby

Il n’y a pas eu cette ADN qui participait aux précédents derbys. Je pense que l’entraîneur n’avait pas pris la dimension de ce qu’est un derby et peut-être que derrière, la dynamique des joueurs ne s’est pas mise dans la spirale vertueuse que l’on connait. Je n’ai pas totalement reconnu nos joueurs. L’aspect tactique a fait que nous sommes restés derrière. Les changements n’ont pas dynamisé l’équipe comme ils auraient dû. Ce n’est pas un moment facile. Perdre un derby est quelque chose d’inadmissible. Nous avons déjà dû gérer des crises même si nous sommes en Europe de manière régulière depuis 23 ans. Heureusement celle-ci est arrivée en début d’année et nous avons pu réagir rapidement.

 

L’importance des supporters

« Je fais appel aux supporters. Il faut que tout le monde soit derrière l’Olympique Lyonnais nouvelle version dès samedi. Les joueurs et le staff sont des êtres humains, et comme tout le monde, ils craignent tous les insultes et les menaces. Il faut les encourager. On peut exprimer son mécontentement. J’ai été le premier à être déçu de la défaite dans le derby et c’est pour cela que l’on a réagi immédiatement. Il faut que les groupes de supporters soient derrière notre équipe. Je suis persuadé que si tout le monde est derrière l’équipe, nous réaliserons une continuité de championnat qui nous permettra de faire des acquisitions, mais surtout qui nous permettra de nous retrouver dans la peau d’un club que nous aimons tous. Il ne faut pas donner plus de chances aux Dijonnais qu’ils ne le méritent, c’est à l’OL qu’il faut donner la chance de l’emporter. »

 

Sa succession

« La succession est déjà en préparation. Nous avons choisi de faire revenir Juninho pour une direction sportive qui soit plus réactive. C’est déjà une première démonstration. Thierry Sauvage, membre de l’équipe de direction, gère l’exécutif, l’opérationnel, les finances et le marketing de manière permanente. Les choses sont en cours. L’Olympique Lyonnais a un directeur sportif de grande qualité, des performances économiques favorables et de très bons dirigeants. »




X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte