Masculins / Mercato

Arrivée : A la découverte de Jeff Reine-Adélaïde

Publié le 15 août 2019 à 10:12:55
Arrivée : A la découverte de Jeff Reine-Adélaïde
Jeff Reine-Adélaïde arrive en provenance d’Angers pour étoffer un milieu de terrain appelé à jouer un grand rôle cette saison. À 21 ans, l’ancien Gunner a les épaules pour causer quelques maux de tête à son nouveau coach, Sylvinho.

Né le 17 janvier 1998 à Champigny-sur-Marne, Jeff Reine-Adélaïde touche ses premiers ballons à l’âge de 8 ans sous les couleurs de l’US Torcy. Possédant un talent évident, il est repéré quatre ans plus tard par le RC Lens, club dans lequel il passera cinq années de sa vie (2010-2015). Pendant ce laps de temps, il remportera le seul et unique trophée de sa carrière pour l’instant : un championnat d’Europe avec l’équipe de France U17. Cette expérience lensoise et l’exposition acquise grâce à son titre de champion d’Europe sont suffisantes pour taper dans l’oeil d’Arsène Wenger et d’Arsenal, qui flairent là une affaire en or. Le joueur fait alors le grand saut et traverse la Manche pour rallier Londres. Il fera ses débuts une saison plus tard, lors de l’Emirates Cup 2016 face à… l’OL.

 

reine-adelaide arrivee 2

 

En une saison et demie avec les Gunners, il ne dispute que 8 matches, souvent en faisant son entrée en cours de jeu. Il ne parvient pas à se mettre en évidence et ses lignes statistiques restent vierges. Le 31 janvier 2018, Arsenal décide de prêter son Frenchie à Angers, où il aura un temps de jeu plus conséquent. La greffe prend : il dispute 10 rencontres et le SCO tombe sous le charme de sa recrue, au point de lever son option d’achat. Une décision que le club angevin ne regrettera pas. Lors de la saison 2018-2019, il joue 35 matches de championnat pour 3 buts et 3 passes décisives. Il est surtout apprécié pour son activité et sa capacité à se projet et à casser des lignes.

 

Après une première journée de championnat réussie contre Bordeaux cette saison (un but, une passe décisive), il fait maintenant le grand saut en s’engageant avec l’Olympique Lyonnais. À la différence de son transfert à Arsenal, il arrive cette fois avec un statut et surtout pour un prix qui fait de lui l’un des joueurs les plus chers de l’histoire de son nouveau club. Capable de jouer en relayeur ou sur l’aile droite, il a été l’un des meilleurs Français lors de l’Euro Espoirs de cet été. Il retrouvera d’ailleurs certains de ses partenaires de sélection (Aouar, Tousart, Dembélé, Terrier). Si la concurrence sera rude dans l’entrejeu lyonnais, Reine-Adélaïde a les armes pour bousculer la hiérarchie et montrer que s’il n’a pas pu être un joyau de la couronne à Londres, il sera un croc du Lyon à Décines.

 

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte