Masculins / Monaco - OL

Juninho fait le bilan d’une intersaison placée sous le signe du renouveau

Publié le 06 août 2019 à 12:04:00
Juninho fait le bilan d’une intersaison placée sous le signe du renouveau
Invité d’OL Access, Juninho a profité de l’émission pour faire un bilan de l’intersaison et du mercato avant de dresser les ambitions pour la saison qui débute officiellement dès vendredi à Monaco. L'intégralité de l'émission est à retrouver sur OL Play.

Un staff renforcé derrière le duo Juninho-Sylvinho

Premier choix du président, Juninho a accepté d’écrire une nouvelle page avec son club de cœur. Alors qu'il avait quitté l'OL après la saison 2008-09 après huit saisons sous les couleurs lyonnaises et sept titres de Champion, la légende a fait son retour à la maison avec beaucoup d’ambition dans le costume de directeur sportif. Dès sa prise de fonctions, il a décidé de faire confiance à Sylvinho, alors entraîneur adjoint de la sélection brésilienne, mener à bien la mission sur le banc. Un nouveau duo qui n’a souhaité apporter que quelques retouches à la composition du staff technique. Seul le Brésilien Fernando Lazaro a été recruté en tant qu’analyste vidéo pour développer cette compétence aux côtés de Yannick Pothier et Johann Langlois.

L’œil de Juninho

 Il était important de renforcer le staff. Je suis très attaché à eux. On doit trouver un équilibre avec le coach pour que tout cela s’installe. On filme les entraînements avec des drones. Tous ces éléments nous permettront de grandir encore.

 

_DLG0083

 

Des départs, des arrivées et des records

Tout s’est passé comme prévu. Le président avait annoncé dès la fin de saison dernière la vente de deux joueurs majeurs plus l’accord d’un bon de sortie pour Nabil Fekir. Le capitaine depuis 2017, Ferland Mendy et Tanguy Ndombele ont donc été transférés, avec pour ce dernier une vente record dans l’histoire du club (60 millions d’euros auquel pourront s’ajouter 10 millions d’incentives). L’OL s’est aussi et surtout activé sur le marché des transferts pour étoffer son effectif, avec là aussi un montant de transaction jamais atteint.

Le défenseur central danois, Joachim Andersen, est en effet devenu la recrue la plus chère. Il n’est cependant pas arrivé seul. Jean Lucas (milieu, 21 ans), Ciprian Tatarusanu (gardien, 33 ans), Thiago Mendes (milieu, 27 ans), Youssouf Koné (latéral gauche, 24 ans) et Héritier Deyonge (latéral gauche, 17 ans) l’avaient précédé pour répondre aux départs de Jordan Ferri, Mathieu Gorgelin et Jérémy Morel. Le club a profité de cet été prolifique pour préparer l’avenir avec la prolongation de Maxence Caqueret, les contrats professionnels pour Rayan Cherki, Titouan Thomas, Sofiane Augarreau, Théo Ndicka et Paul Devarewaerre ainsi que pour les deux nouveaux, Nicolas Fontaine et Eli Wissa.

L’œil de Juninho

On n’a pas encore terminé le mercato. On a envie d’aller chercher encore un joueur. Le coach décidera. Les départs ont un peu cassé les automatismes, ce qui peut expliquer la dynamique. Jean Lucas est un jeune joueur qui doit encore apprendre. Thiago peut être patron au milieu, il l’a montré. Youssouf Koné et Joachim Andersen sont deux très bonnes recrues sur le plan défensif. On a un effectif de qualité avec plusieurs joueurs par poste. On est satisfaits des joueurs qu’on a, on a confiance en eux. Il faut maintenant construire collectivement. On n’a pas besoin de vendre. J’aimerais que tous restent avec nous. Laisser partir Moussa Dembélé nous ferait beaucoup de mal.

 

_DLG5155

 

Une préparation intense et une philosophie à assimiler

Sylvinho avait prévenu : « Il va falloir du temps ». Pas à la hauteur des attentes, les résultats n’ont surtout pas reflété tous les efforts consentis depuis plus d’un mois. De très nombreux entraînements à Décines, un stage intense du côté de Tignes et des séances tactiques pour l’assimilation des concepts ont rythmé la préparation lyonnaise. Et malgré les quatre défaites concédées (Servette, Genoa, Liverpool, Bournemouth), les coéquipiers de Jason Denayer ont appris à se connaître et à apprivoiser le 4-3-3, système de prédilection du coach, à l’image de la victoire de prestige à Arsenal (1-2). Signe que la patte « Sylvinho » commence à opérer.

L’œil de Juninho

J’ai eu du mal à accepter et digérer la dernière défaite, j’étais déçu. On doit assumer. Il y a eu aussi de la satisfaction lors de la victoire contre Arsenal. L’important est aussi de s’habituer à remporter des trophées. Le coach travaille beaucoup l’aspect tactique et il a parfois manqué de discipline. Il faut mettre les derniers matches de côté mais il ne faut pas oublier. On doit changer notre état d’esprit pour Monaco. On va trouver un équilibre avec ceux qui ont repris un peu plus tard. Le message commence à passer.

 

_DLG5102

 

Le début des choses sérieuses vendredi

Place à la compétition ! Après plus d’un mois de préparation, d’efforts et de matches amicaux, les choses sérieuses vont pouvoir débuter. La saison commence officiellement ce vendredi à 20h45 avec la première journée de Ligue 1 à Monaco, un club en quête de rachat après sa saison galère. Pas le temps de tergiverser, le niveau et l’intensité vont monter d’un cran.

L’œil de Juninho

Il faut se concentrer sur Monaco, c’est le plus important et c’est la clé. J’espère qu’on va montrer un autre visage. C’est compliqué de démarrer à Monaco, ce n’est pas la même équipe que la saison passée.

 


 

banner_billetterie_article

 

 


Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte