Masculins / Stage

Stage : Juninho de retour à Tignes, sur les traces de sa première arrivée

Publié le 08 juillet 2019 à 12:30:00
chevron-left chevron-right

Toutes les Photos

Album-photo-wag1_0006_maxsportsworld668240 Album-photo-wag1_0001_maxsportsworld323113 Album-photo-wag1_0003_maxsportsworld323000 Album-photo-wag1_0004_maxsportsworld668278 Album-photo-wag1_0005_maxsportsworld668259 Album-photo-wag1_0007_maxsportsworld668223 Album-photo-wag1_0008_maxsportsworld668199 Album-photo-wag1_0009_maxsportsworld666590 Album-photo-wag1_0010_maxsportsworld583369 Album-photo-wag1_0011_maxsportsworld582839

Rétro : Juninho de retour à Tignes, sur les traces de sa première arrivée

14

Album photos
Stage : Juninho de retour à Tignes, sur les traces de sa première arrivée
Le nouveau directeur sportif, Juninho, a rejoint le groupe à Tignes dans la journée de lundi. Un joli clin d’œil pour celui qui avait vécu ses premières heures lyonnaises en juin 2001 dans cette station savoyarde.

C’est ici, dans cette station perchée à 2100 mètres, que tout a vraiment commencé. Quelques heures après son arrivé à l’aéroport Saint-Exupéry en juin 2001 en provenance de son Brésil natal, Juninho doit déjà quitter Lyon. Son contrat signé et les examens médicaux passés avec succès, celui qui a été accueilli par son compatriote, Sonny Anderson, rejoint ses nouveaux coéquipiers en partance pour Tignes. Pas le temps de s’acclimater, le timide milieu de terrain de 26 ans part encore un peu plus dans l’inconnu. Le froid, la montagne, les interminables ascensions en vélo et même la neige l’attendent. A ce moment-là, il était alors impossible d’imaginer qu’il écrirait grâce à son talent, ses coups de patte et son charisme les plus belles pages de l’histoire du club.

 

 

18 ans, presque jour pour jour, se sont depuis écoulés. Et revoilà Juninho à Tignes, avec son palmarès lyonnais à rallonge, un statut de légende et dans un tout autre costume. Nommé directeur sportif de son club de cœur durant l’été, le Brésilien est arrivé ce lundi pour rendre visite au groupe de Sylvinho durant le traditionnel stage de préparation, qui est devenu une institution à l'OL. Le décor n’a pas beaucoup changé. La neige et la fraîcheur sont toujours là et ne pouvaient pas manquer ces retrouvailles, pour lui rappeler de très nombreux souvenirs. Des bons et forcément des plus douloureux. « Râleur ? Oui sur les entraînements physiques, à Tignes et lors des montées en vélo. » avait-il lâché pour se rappeler de Tignes et de son travail athlétique acharné. Cette époque est révolue, aucun effort physique ne lui sera demandé. Une nouvelle ère s’est ouverte.

 

X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte