Academy / Interview

Héritier Deyonge : « A moi de me faire ma place »

Publié le 21 juin 2019 à 16:00:00
Héritier Deyonge : « A moi de me faire ma place »
Quelques jours avant le départ de Ferland Mendy au Real Madrid, l’OL a recruté le jeune latéral gauche, Héritier Deyonge. Âgé de 17 ans seulement, le Belge débarque dans son club de cœur avec des rêves plein la tête et une énorme envie de prouver qu’il n’a pas volé sa place.

Son parcours

« Quand j’avais un an, j’avais déjà un ballon entre les pieds. À trois ans, ma mère m’a inscrit dans un club et à six ans, j’ai signé à Westerlo puisque nous avons déménagé en Flandres. J’y ai joué trois ans avant que le PSV ne vienne me chercher. J’ai signé là-bas quand j’avais 10 ans et je n’ai jamais quitté le club avant d’arriver à l’OL. J’y ai appris les techniques de base, ça a été une bonne école pour moi. On apprend aux jeunes à jouer d’une certaine manière, c’est très intéressant. C’est triste de quitter les Pays-Bas puisque j’ai tissé des relations là-bas, mais c’est la vie de footballeur et on doit faire avec. Je suis très reconnaissant pour ces sept années, ils m’ont beaucoup aidé, que ce soit en football ou dans la vie de tous les jours. »

 

Son rapport avec l'OL

« J’ai visité la ville et le club, c’est très joli. Je suis venu avec ma mère, elle aussi a aimé. Florian Maurice est venu nous voir quelque fois aux Pays-Bas et avec l’équipe nationale. Il y avait un bon feeling entre le club et moi. J’aimais beaucoup l’OL quand j’étais plus jeune, je regardais les matches à la télé. Je me rappelle que quand notre club préféré jouait, nos parents nous laissaient nous coucher plus tard. Moi c’était l’OL, mon frère c’était le Barça ! Je suis très content d’être ici même si je ne connais pas encore grand monde. Via mon cousin, j’ai déjà eu un contact avec Jason. Il y avait aussi un joueur U19 avec qui j’échangeais de temps en temps. Sinon, je ne connais personne, mais ce sont de grands joueurs et je pourrais apprendre beaucoup de choses à leur côté. Memphis notamment, c’est une grande star et un exemple pour les jeunes du PSV. »

 

deyonge stade

 

Son profil et ses références

« Je suis un défenseur dur sur l’homme, j’aime beaucoup défendre. Offensivement, c’est plus un bonus. J’aime bien Alaba du Bayern, par exemple. Il est dur dans les contacts, il sait attaquer et défendre. Il fait des passes décisives, peut-être moins maintenant, mais ça reste un sacré joueur. À Eindhoven, on m’appelait mini-Willems. Ça me flatte, mais moi c’est Héritier. »

 

Son ambition

« Je suis ici pour travailler et je sais que le travail paye. Si je fais ce qu’il faut, je sais que l’entraîneur me donnera ma chance. Je sais aussi qu’une place s’est libérée à mon poste. Je travaillerais dur pour la prendre. Quand j’étais jeune et que je voyais Juninho tirer un coup franc, je savais qu’il y avait but. Pouvoir être dans le même club que lui me rend très heureux. Je ne connais pas beaucoup Sylvinho par contre, je n’ai regardé que quelques vidéos mais je sais que je pourrais beaucoup apprendre de lui aussi. Je suis content de les avoir auprès de moi. »

 

CLAIREFONTAINE partenaire officiel de l’OL Academy.
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte