Masculins / OM - OL

Bruno Genesio : « une victoire nous mettrait en position idéale pour finir le travail la semaine prochaine »

Publié le 11 mai 2019 à 17:34:00
Bruno Genesio : « une victoire nous mettrait en position idéale pour finir le travail la semaine prochaine »
L'entraîneur de l'OL a répondu aux questions des journalistes à la veille de l'Olympico, qui se tiendra sur la pelouse du Vélodrome en clôture de la 36ème journée de L1.

L'état de santé

« On a deux forfaits : Jason Denayer, qui a un problème au ménisque externe, et Kenny Tete, qui a pris un coup à la cheville et souffre d'une petite entorse qui l'empêchera de postuler pour demain soir. Kenny sera, a priori, opérationnel la semaine prochaine. Pour Jason, on va suivre son évolution au jour le jour. On a bon espoir qu'il soit opérationnel pour les deux derniers matches. Je sens mes joueurs plutôt bien depuis quelque temps, même si on reste sur un nul à Lille. Je les sens concentrés, fédérés autour de notre objectif commun. »

 

Une charnière chamboulée

« C'est embêtant car on a besoin d'automatismes mais j'ai la chance d'avoir des joueurs expérimentés qui sont capables de prendre le relai de Jason et qui ont l'habitude de jouer ce genre de match à enjeu. Ça fait partie des choses qu'on doit gérer sur une saison. J'ai deux choix possibles : Marçal ou Jérémy Morel. Je laisse la primeur de l'annonce aux intéressés. Il n'y aura donc a priori pas de changement de système. On est la 10ème défense du championnat... C'est miraculeux d'être 3èmes avec ce total. Ça prouve la valeur de notre potentiel offensif. Je pense que la saison prochaine, il faudra se pencher sur le fait de constituer un groupe beaucoup plus équilibré mais ce n'est pas à moi d'en décider. Taper sur la charnière centrale, c'est la solution de facilité et c'est se déresponsabiliser. On a un problème collectif au niveau de la récupération du ballon lors des matches plus "simples" car on n'est pas tous concernés par le repli défensif. Or c'est que ce qui nous permettrait d'avoir plus de solidité derrière. Jérémy (Morel) est concerné et très professionnel. Il est opérationnel et il n'y a aucun souci à ce niveau-là. »

 

L'Olympico

« Je n'ai pas ressenti de stress négatif contre Lille, contrairement à ce que j'ai pu entendre. De toute façon, on a toujours la pression, qu'elle soit positive ou pas. On s'attend à un match très difficile. Ça reste un grand match, une grande affiche de Ligue 1. Pour nous, l'objectif c'est d'aller chercher la qualification en C1 et pour Marseille, il s'agira de revenir sur Saint-Etienne, même si ça paraît difficile. Vue l'ambiance qu'il y aura, on peut s'attendre comme souvent à un match spectaculaire et très engagé. Une victoire nous mettrait en position idéale pour finir le travail la semaine suivante. Mais si on a le bonheur de s'imposer et prendre quatre points d'avance sur l'ASSE à deux journées de la fin, on pourrait voir les choses avec beaucoup d'optimisme. Mais pour l'instant, c'est de la science fiction. Tout se jouera sur le terrain. L'OM est un peu comme nous : cette équipe a été assez intermittente, parfois performante, avec des séries positives, avant de se perdre un peu. Elle est un peu à notre image, même si on a connu un peu plus de régularité, ce qui fait qu'on est 3èmes. On sait que l'équilibre d'un groupe est très fragile et qu'il est difficile de le maintenir sur la durée. Je ne sais pas trop à quel climat on doit s'attendre mais je pense que les supporters marseillais seront derrière leur équipe. On doit faire abstraction de toutes ces choses que l'on ne maîtrise pas et se concentrer sur notre jeu, nos principes, notre organisation, notre discipline. Il faudra créer du jeu, comme lors des trois derniers matches, pour s'imposer. L'aspect mental sera primordial. Il ne faudra pas s'énerver, faire attention à la sur-motivation. »

 

La défaite de l'ASSE

« Ce qui change c'est qu'on est sûr de rester 3èmes après cette journée. Mais concernant notre approche du match à Marseille, ça ne change rien. On a besoin de points. On doit s'imposer pour aller chercher l'objectif prioritaire du club : une qualification en Ligue des Champions pour l'année prochaine. Il n'y a pas moins de pression car il nous reste trois matches difficiles. Un à Marseille, contre une équipe qui reste très dangereuse chez elle. Un autre contre Caen, qui joue sa survie. Et le dernier à Nîmes, qui ne lâchera rien jusqu'à la fin du championnat. Si on peut s'épargner de tout jouer sur le dernier match, comme lors des deux dernières saisons, on ne va pas s'en priver. Ce match de Saint-Etienne contre Montpellier était plus stressant que lorsque je suis sur le banc pour voir nos matches. J'ai changé de chaîne lors des sept dernières minutes en attendant la fin (rires). Il y a eu pas mal de faits de jeu, ça a basculé sur une action montpelliéraine et c'est tant mieux pour nous. Mais rien n'est terminé... »

 

L'un de ses derniers matches avec l'OL

« C'est anecdotique. Comme je l'ai dit, je veux laisser le club là où je l'ai trouvé : en Coupe d'Europe, en Ligue des Champions. C'est important pour moi mais surtout pour le club. C'est dans ce sens là que les matches qui restent sont primordiaux. Ma situation personnelle importe peu. Si ça se termine bien, le bilan sera plus satisfaisant pour moi. Je vis très bien les rumeurs concernant le nom de mon futur successeur puisque la situation est très claire avec le président. C'est normal que les dirigeants préparent la saison prochaine. Juninho ? Il a tout pour réussir au poste de Directeur Sportif. C'est quelqu'un qui a une grande connaissance du club et de son fonctionnement, du football et c'est une personne très intelligente. Ça ne peut être que bénéfique s'il vient la saison prochaine mais je n'ai aucune info... »

 

Le soutien des supporters

« On m'a sollicité pour savoir si j'étais d'accord pour qu'ils viennent assister à une partie de l'entraînement. J'ai donné mon accord car c'est important qu'ils soient présents. Ils viennent dans un bon état d'esprit, pour nous encourager et nous montrer qu'ils sont avec nous. Malheureusement, ils ne peuvent pas faire le déplacement mais ils pourront nous apporter leur soutien aujourd'hui. »

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte