Masculins / OL - Lille

Jason Denayer : « Titiller Lille tant que c’est encore possible »

Publié le 04 mai 2019 à 16:00:00
Jason Denayer : « Titiller Lille tant que c’est encore possible »
Le défenseur lyonnais, arrivé cette saison au club en provenance de Manchester City, s’est exprimé dans une interview où il est revenu sur sa situation à l’OL et ses objectifs pour la fin de la saison.

« Jason, comment s’est passée ton intégration à l’OL ? 

Lorsque je suis arrivé ici, je connaissais un peu l’histoire du club. Je savais déjà ce qu’il s’était passé auparavant. J’ai visité, j’ai bien aimé la ville et les gens m’ont bien accueilli ici donc tout s’est bien passé. 

 

Tu étais courtisé par d’autres club, pourquoi avoir fait ce choix ? 

De savoir que le recruteur me suivait depuis longtemps, c’est quelque chose qui m’a fait plaisir et c’est quelque chose qui prouvait qu’il y avait une réelle envie de me recruter au sein du club. Ça a pesé beaucoup dans la balance.

 

Est-ce que tu te souviens de ton premier but sous les couleurs lyonnaises ? 

Oui, c’est sûr que ça restera un souvenir pour moi d’avoir marqué ce but-là et je ne pense pas l’oublier. Lorsque l’on marque dans un match, on prend énormément de plaisir, surtout quand on est défenseur. Et marquer dans un derby ça rajoute quelque chose de spécial.

 

ASSE2__0003_OL-ASSE40

 

Quelle est ta relation avec Marcelo ? 

C’est quelqu’un qui a déjà plus d’expérience que moi. C’est aussi quelqu’un qui aime parler et qui est posé. Il aime bien me donner des conseils donc oui, ça se passe bien entre nous et je pense que l’on est complémentaires sur le terrain.

 

Comment s’est passé le match contre Manchester City, ton ancien club ?

Le fait de retourner à City était un moment assez spécial. Le plus important était de rester concentré sur le football et de ne pas rentrer dans l’émotionnel. Mais lorsque l’on gagne contre des grosses équipes, on prend beaucoup plus confiance et les objectifs deviennent plus gros.

 

Et il y a ce penalty à Barcelone… Avec du recul, est ce qu’il y avait faute sur Suarez ? 

Lorsque j’ai revu les images du penalty, ça a confirmé ce que je pensais. Il n’y avait pas lieu d’avoir penalty. Mais c’est le football, si on continue à penser à chaque petit moment comme ça, je pense qu’on ne peut pas avancer. S’il n’y avait pas eu le penalty, ça aurait été un autre match. Maintenant est-ce que le score aurait été le même ou pas ? Je ne peux pas le dire.

 

Lorsque tu te rends au Centre Léon Bérard pour aller voir les enfants, qu’est-ce que tu ressens ?

Aller voir des enfants malades à l’hôpital, permet de se rendre compte de la chance que l’on a d’être en bonne santé et de faire le travail que l’on fait. Lorsqu’on va les voir, on espère les motiver et leur donner un peu de plaisir. C’est sûr que ça fait relativiser.

 

29

 

Est-ce que l’élimination face à Rennes est encore un peu dans les têtes ? 

C’était un moment difficile. On espérait aller en finale et on l’a mal digéré. Je pense qu’on aurait pu mieux faire. Dans le football, il y a des moments plus difficiles que d’autres mais ça fait partie du jeu, on doit garder la tête haute et continuer à travailler.

 

Qu’est-ce que la victoire contre Angers a apporté au groupe ?

Quand on gagne des matchs on gagne en confiance et là c’était surtout un match gagné collectivement. Si on continue comme ça je pense que l’on va bien terminer la saison.

 

Quel est l’objectif de cette fin de saison ? 

Aller titiller Lille, tant que mathématiquement c’est encore possible. On y croit et on fera tout pour. Mais le plus important est de bien terminer la saison et de gagner tous les matchs qu’il nous reste ».

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte