Masculins / OL - Dijon FCO

OL - Dijon FCO : le calice jusqu'à la lie ... (1-3)

Publié le 06 avril 2019 à 19:30:00
OL - Dijon FCO : le calice jusqu'à la lie ... (1-3)
Quelques jours après leur élimination en 1/2 finale de la Coupe de France, les Lyonnais avaient à coeur de se rattraper devant leur public. Mais tout est allé de travers et l'OL a subi, encore, une énorme déconvenue sur son terrain, cette fois contre Dijon (1-3), la lanterne rouge du championnat. Une très mauvaise opération réalisée en vue du sprint final...

. LES TEMPS FORTS .

1’. Récupération haute des Lyonnais qui amène l'ouverture du score de Terrier, servi par Cornet. 1-0.
3’. Double une-deux dans la surface entre Tavares et Saïd, ce dernier se décale et ajuste Lopes. 1-1.
7’. Saïd s'appuie sur Jeannot puis déclenche un tir, dévié par Marcelo, qui termine au fond. 1-2.
14’. Coup franc bien placé pour Fekir, qui frappe au-dessus des buts dijonnais.
17’. Denayer marque mais le but est refusé pour une faute de Marcelo sur un défenseur.
21’. Parade de Rúnarsson sur une tête à bout portant de Marcelo, à la réception d'un corner.
32’. Cornet hérite du ballon dans la surface mais sa frappe termine dans le visage de Rúnarsson.
35’. Gros manqué de Tavares, placé au point de penalty mais qui ne cadre pas sa frappe.
52’. Déboulé de Cornet qui efface, un à un, ses adversaires, et envoie une frappe près du poteau.
65’. Sur un centre de Saïd, Rafael détourne le ballon qui finit sa course au des filets de Lopes. 1-3.


  RESUME ET ENSEIGNEMENTS  

Au moment d'investir la pelouse du Groupama Stadium, quatre jours après la défaite concédée ici même contre Rennes (2-3), les joueurs de l'OL avaient plusieurs choses à se faire pardonner. L'élimination en Coupe de France, bien évidemment, mais aussi, au-delà du résultat, l'investissement insuffisant fourni lors de cette prestation. Coupables de grossières erreurs, trop attentistes et pas assez présents sur le plan de « l'agressivité », selon les propos d'Houssem Aouar en conférence de presse vendredi, les hommes de Bruno Genesio avaient balayés leur dernière chance de remporter un trophée cette année et n'avaient plus que la L1 à jouer en cette fin de saison. Le championnat comme seul horizon, avec la perspective d'un sprint final canon afin d'accrocher la 2ème du classement ou de conserver, a minima, la dernière marche podium. C'est avec tout cela en tête que les Rhodaniens se lançaient dans cette bataille face à Dijon. Un duel déséquilibré sur le papier, face à la lanterne rouge, qui voyait l'OL porter le coup.

608-interieurDuel

Percutants d'entrée, les Olympiens ouvraient le score dès les premières secondes par le biais de Martin Terrier (1', 1-0), récompensé de ses récentes bonnes entrées par une place de titulaire. Les Lyonnais se lançaient parfaitement sur le chemin de la rédemption mais ce n'était, finalement, qu'un coup dans le vent. Dans la foulée, et dans le sillon d'une entame complètement folle, Dijon revenait au tableau d'affichage après une action à deux entre Tavares et Saïd, qui remettait au goût du jour une forme d'attentisme de la défense rhodanienne (3', 1-1). Un but qui encourageait les visiteurs, toujours en lutte pour le maintien, à jouer les coups à fond, ce qu'ils faisaient quelques instants plus tard : Saïd s'infiltrait dans la moitié lyonnaise, cherchait le relais avec Jeannot et profitait d'une déviation de Marcelo pour battre Lopes à nouveau (7', 1-2). Des débuts surréalistes qui dessinaient les contours d'une journée cauchemardesque. Car l'OL n'allait pas s'en relever. Malgré plusieurs occasions de revenir dans la partie, les Olympiens butaient sur une défense solide et sur un Rúnarsson impérial (21', 32'). Rien n'allait pour l'OL et le coup de grâce intervenait en seconde période, avec un but contre-son-camp de Rafael (65', 1-3) qui scellait le sort de la rencontre. Embarqué dans une spirale négative, accentuée par la sortie sur blessure de Jason Denayer (86'), l'OL réalisait un vrai faux pas en vue de sa fin de saison...

 

. LE FAIT DU MATCH .

Denayer, sortie inquiétante 

 

Au-delà du résultat, de tous les évènements contraires qu'a subi l'OL ce samedi, l'un d'eux pourrait avoir de grosses conséquences : la sortie sur blessure de Jason Denayer. Touché en fin de match, l'international belge est parti directement au vestiaire, laissant ses coéquipiers, déjà menés 1-3, terminer la rencontre à dix. Véritable pilier de l'arrière-garde lyonnaise, le défenseur central, débarqué au club cet été, pourrait cruellement manquer à son équipe sur cette fin de saison en cas de blessure importante.

 

. LA STAT .

4

Ce samedi, Bruno Genesio est devenu le 4ème entraîneur le plus capé dans l’histoire de l’OL. Il vient en effet de vivre son 177ème match sur le banc du club, toutes compétitions confondues, au niveau professionnel. Après avoir devancé l’illustre Oscar Heisserer la semaine passée, le voilà devant un autre coach emblématique de l'OL : Lucien Jasseron.

 

. L'ANALYSE DU CONSULTANT .

616x220-consultant-brechet 
« Il ne faut pas être trop alarmiste, même si la situation est compliquée. C'est un match cauchemardesque, on perd même Jason (Denayer) à la fin. Je suis triste pour les joueurs et je me mets à leur place : c'est très triste de vivre ce genre de situations. »

...

. LA FEUILLE DE MATCH .

Au Groupama Stadium de Décines.

L1 (J31) : OL - Dijon FCO 1-3 (1-2).

Arbitre : Johan Hamel.

 

Buts : Terrier (1') pour l'OL. Saïd (3'), csc Marcelo (7') et csc Rafael (65') pour le DFCO.

Avertissement : Lautoa (78') au DFCO.

 

OL : Lopes - Dubois, Marcelo, Denayer, Rafael - Tousart (Ndombele, 63'), Aouar - Cornet, N. Fekir (cap.), Terrier (Traoré, 75') - Dembélé (Memphis, 63'). Entr. : Bruno Genesio.

 

Dijon FCO : Rúnarsson - Chafik (Alphonse, 86'), Yambéré, Lautoa (cap.), Haddadi - R. Amalfitano, Balmont, Marié - Jeannot (Sory Kaba, 84') Tavares, Saïd (Kwon, 90+3'). Entr. : Antoine Kombouaré.

 

..

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte