Masculins / OL - Montpellier

Bruno Genesio : « chaque match est presque une finale »

Publié le 16 mars 2019 à 12:20:00
Bruno Genesio : « chaque match est presque une finale »
L'entraîneur lyonnais s'est présenté en conférence de presse trois jours après l'élimination vécue à Barcelone en Champions League et à la veille d'accueillir Montpellier, au Groupama Satdium, à l'occasion de la 29ème journée de Ligue 1 Conforama ce dimanche en début d'après-midi.

Le point santé

« Antho (Lopes) et Ferland (Mendy) sont absents pour le match de demain. Amine (Gouiri) s’entraîne maintenant avec le groupe. Cela avance favorablement pour un retour à la compétition prochainement. Marcelo est lui suspendu pour ce match. Je n’ai pas d’infos sur le délai pour Antho. Il y a un protocole de commotion cérébrale mis en place. On verra dans les prochains jours pour en savoir plus.

 

La défaite de Lille

Il faut qu’on s’occupe de nous d’abord. Le résultat de Lille ne sera favorable que si on fait ce qu’il faut pour l’emporter. Tout est relancé que si on gagne. Le match de demain contre Montpellier est le plus important et sera difficile à gagner. Il faut se concentrer sur ce que l’on maîtrise. Après, cela donne du moral supplémentaire pour aborder cette rencontre. Mais j’espère qu’on n’avait pas besoin de cela pour en avoir.

 

L’élimination à Barcelone

Le score est lourd. On ne sort jamais indemne d’un match où l’on prend cinq buts. Comme à Paris, il y a eu des faits de jeu contraires. On a été affectés mais j’aimerais qu’on ait la même réaction qu’après Paris. Cela montre qu’on sait réagir après un échec. On sent qu’on est tout près de faire un exploit à 2-1 et ensuite il y a quatre buts d’écart. On est passé par un sentiment d’espoir à une grosse désillusion. Je n’ai pas le souvenir d’avoir subi une telle pression par un adversaire depuis que je suis entraîneur. On a senti le doute chez eux. Le troisième but fait énormément mal dans les têtes.

 

Les enseignements à tirer

On a été trop inhibé face à l’enjeu, aux individualités adverses et au contexte. Le deuxième aspect c’est la différence de maîtrise collective technique entre les deux équipes. C’est là où on doit progresser. Je reste persuadé que c’était le bon système pour les embêter. Il faut positiver par rapport à ce qui a fonctionné. Il faut aussi apporter du sang frais demain.

 

La réception de Montpellier

Le fait de jouer dimanche c’est mieux pour nous. Il faut s’adapter à l’horaire. Plus les échéances définitives approchent et plus il faut faire preuve de lucidité. C’est certainement là-dessus où l’on a un plus par rapport aux adversaires. Car on a déjà vécu ces situations. On appréhende différemment. On a cette expérience. Chaque match est presque une finale.

 

Mathieu Gorgelin

Il a déjà assumé cette responsabilité par le passé. Je n’ai pas d’interrogations par rapport à lui. »

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte