Masculins / FC Barcelone - OL

UCL : Quand l'OL s'offrait le Real pour son premier exploit en Espagne

Publié le 11 mars 2019 à 12:25:12
UCL : Quand l'OL s'offrait le Real pour son premier exploit en Espagne
La saison 2009-2010 des Gones est historique puisqu’elle les a vus atteindre les demi-finales d’une compétition européenne pour la toute première fois. Pour ce faire, il a fallu se débarrasser du Real Madrid en huitièmes de finale. C’est, à ce jour, le plus grand exploit réalisé par l’OL en Coupe d'Europe.

L'Exploit à Gerland

Manchester United, le Real Madrid, Chelsea, Barcelone, Séville, Arsenal. Tels étaient les adversaires potentiels de l’OL pour les huitièmes de finale de cette cuvée 2009-2010 de la Ligue des Champions. Ce sera le gros lot, puisque c’est le Real Madrid qui se dresse sur la route des Lyonnais. Revancharde après les quelques contre-performances accumulées face aux Gones les années précédentes et à la quête d’une Decima qui ne veut pas s’offrir à elle depuis des années, l’équipe de Manuel Pellegrini apparaît comme encore plus dangereuse.

 

La manche aller, disputée le 16 février 2010 à Gerland, est largement dominée par le Real mais l’OL parvient à s’imposer grâce à une frappe limpide de Jean II Makoun juste après le retour des vestiaires. Le ballotage est favorable mais le plus dur reste à faire puisqu’il faudra aller chercher la qualification à Bernabeu.

 

Les trois semaines qui séparent les deux matches sont marquées par les déclarations des joueurs de la capitale espagnole, ultra confiants avant le match retour : « Nous allons gagner 3-0 », affirme Sergio Ramos, tandis que Guti estime que « Lyon n’est pas un grand d’Europe ».

RS6290_68 OL-REAL-MAKOUN-web

Pour l’Histoire

Le 10 mars 2010, jour de la rencontre, le Real Madrid mêle les paroles aux actes en prenant l’OL à la gorge très tôt et en ouvrant le score par le biais de Cristiano Ronaldo dès la sixième minute de jeu. On se dit alors que la soirée va être longue pour le club français qui concède énormément d’occasions, dont ce poteau légendaire d’Higuain à la vingt-septième minute de jeu, alors que le but était vide.

 

Réalisant sa chance de rentrer aux vestiaires avec un seul but dans la musette, Claude Puel prend les choses en main à la mi-temps et remplace Boumsong et Makoun par Källström et Gonalons. L’effet est immédiat puisque l’OL bouscule sensiblement le géant espagnol dans le deuxième acte et fini par être récompensé. À la soixante-quinzième minute de jeu, Chelito Delgado trouve Lisandro dans la surface, qui remise en une touche sur un Pjanic lancé, lequel crucifie Iker Casillas d’une puissante frappe du gauche. Le score ne bougera plus et Lyon élimine un Real Madrid qui n’a plus passé les huitièmes de finale de la compétition depuis 2004.

 

Ce score et cette abnégation peuvent donner des idées aux Rhodaniens à l’aube d’affronter un FC Barcelone qui est, lui aussi, revanchard après ses dernières campagnes européennes en demi-teinte. Un remake avec Memphis, Dembélé et Fekir dans les rôles de Delgado, Lisandro et Pjanic ferait en tout cas beaucoup d’entrées au box-office lyonnais, qui n’a plus remplit les salles des quarts de finale depuis cette fameuse saison 2009-2010.

Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte