Masculins / OL - Barcelone

OL – Barcelone : l’OL a tenu le choc jusqu’au bout (0-0)

Publié le 19 février 2019 à 23:00:00
une barcelone
Au cœur d’une soirée des grands soirs, l’OL a encore tenu tête à un cador européen. Avec ce résultat (0-0), les Lyonnais se présenteront avec des chances de qualification pour la manche retour au Camp Nou, le 13 mars prochain.

. LES TEMPS FORTS .

5'. Frappe cadrée d'Aouar à l'entrée de la surface repoussée en corner.

9'. Missile de Terrier dévié du bout des gants sur la transversale !

19'. Sortie de Lopes devant Dembélé.

44'. Nouvelle tentative de Dembélé au ras du poteau.

45'. Frappe fuyante de Terrier après une superbe combinaison.

45'+1'. Tir de Busquets contré de très peu à côté.

53'. Memphis enroule trop du pied droit.

63'. Suarez tergiverse dans la surface.

65'. Lopes stoppe un tir cadré de Messi.

70'. Reprise du gauche de Suarez frôle la lucarne.

76'. Lopes encore décisif devant Coutinho.

77'. Demi-volée d'Alba hors cadre.

86'. Parade de Lopes sous la barre face à Busquets.


  RESUME ET ENSEIGNEMENTS 

C’est une affiche qui occupait tous les esprits depuis le 17 décembre dernier, date du tirage au sort de ce 1/8 de finale de la Champions League. OL – Barcelone ou une bête noire invaincue en six confrontations européennes face aux Lyonnais. Un ogre qu’on ne présente plus, emmené par son trio d’attaque infernal au coup d’envoi : Ousmane Dembélé, Léo Messi, Luis Suarez. Pour leur résister, Bruno Genesio optait pour un onze ambitieux, même sans son capitaine Nabil Fekir, suspendu, mais avec Tanguy Ndombele et Jason Denayer, un temps incertain. De la discipline défensive et tactique, de la solidarité, de la confiance mêlée à beaucoup d’humilité et des facultés à se créer des occasions, les ingrédients étaient résumés par l’entraîneur lyonnais en conférence de presse à la veille de ce choc. Une grande partie de ceux-ci ont été respectés ! Il fallait également se servir de ce qui avait été fait lors de la double confrontation face à Manchester City, un adversaire du même calibre. C’est chose faite !

 

1_0004_OL-BARCELONE93

 

Dans un antre armé de ses quelques 58 000 supporters, les coéquipiers de Marcelo pour ce rendez-vous rentraient sans complexe dans ce duel de tous les dangers, symbolisé par cette frappe cadrée d’Houssem Aouar après cinq minutes de jeu faisant suite à une faute commise de sa part juste avant à l’entrée de sa surface et dont ne profitait pas Messi (3’). Une manière de se rattraper et de rentrer définitivement dans son « match rêvé ». Sur sa lancée, c’est ensuite Martin Terrier, titularisé sur l’aile gauche, qui s’essayait de plus loin envoyant un missile millimétré renvoyé sur sa barre par Ter Stegen (9’). Une première grosse opportunité qui ne renvoyait pas Barcelone dans son camp mais le poussait au contraire à attaquer comme sur ces frappes de Rakitic, Messi puis Dembélé, parfaitement négocié par Anthony Lopes devant l’international français (15’, 17’, 19’). Et même si la possession blaugrana s’intensifiait et que les Rhodaniens reculaient, cela ne se traduisait pas pour autant par une vague d’occasions nettes (44’). Les joueurs de Bruno Genesio tentaient de répondre par à-coups et la jouaient même à la barcelonaise en fin de première période (45’). Après une toute dernière frayeur devant le virage nord (45+1’), l’OL tenait bon !

Les Lyonnais tenaient alors à plus d’un fil et se faisaient un malin plaisir de le rappeler aux quintuples vainqueurs de la compétition par le biais de Memphis qui enveloppait trop sa tentative (53’). Piqué, le Barça allait répondre à de multiples reprises en seconde période et priver l'OL de nouvelles situations. Mais ni Suarez (63’ et 70’) ni Messi (65’) ne parvenaient à faire plier un Anthony Lopes des grands soirs, comme à son habitude, bien accompagné par toute sa défense. Coutinho, entré en jeu, essayait à son tour (76’) comme Alba (77’) ou Busquets (86’)… en vain ! L’OL, qui retrouvait les 1/8 de finale de la Champions League sept saisons après, a été au niveau de ses ambitions en tenant le choc jusqu'au bout. La manche retour se tiendra le 13 mars 2018 au Camp Nou pour une qualifcation en 1/4 de finale. 

 

. LE FAIT DU MATCH .

Martin Terrier a fait frissonner le stade

Martin Terrier, titularisé suite à sa belle forme du moment, a vite su rendre la confiance accordée par le staff lyonnais. Après neuf minutes de jeu seulement, l’attaquant de 21 ans a fait parler la poudre. Aux 25 mètres, il a décoché une frappe surpuissante du droit que Ter Stegen arrivait presque miraculeusement à dévier du bout des gants sur sa barre transversale. Même s’il a manqué de peu le cadre à la suite d’un mouvement collectif de grande classe, il a été l’auteur des plus belles occasions olympiennes.

 


. LA STAT .

3

L’OL tient tête aux Blaugranas pour la troisième fois de son histoire. Après le Real Madrid, le FC Barcelone est le deuxième club espagnol le plus rencontré avec déjà sept matches officiels dans l’histoire, toutes en Champions League (3 nuls, 4 défaites). Les Lyonnais sont capables de quelques coups d’éclats et de faire mieux que résister durant ces confrontations de gala et l’ont encore montré ce soir.

. L'ANALYSE DU CONSULTANT .

616x220-consultant-brechet 
Nabil Fekir nous a manqué ce soir, surtout dans ses prises de risque balle au pied. Comme l’a d’ailleurs fait Lionel Messi ce soir. On a eu du mal à trouver Memphis. Encaisser un but aurait été compliqué pour la suite. Mais on a bien tenu et on a toutes nos chances pour le match retour. On aura certainement des occasions au Camp Nou et il faudra les mettre au fond.

...

. LA FEUILLE DE MATCH .

Au OL Stadium de Décines.

Champions League (1/8 finale aller) : OL – FC Barcelone 0-0 (0-0)

Arbitre : Cüneyt Çakır (TUR). Spectateurs : 57889.

Avertissements : Aouar (3') et Dubois (33') à l'OL. Roberto (79') et Semedo (88') à Barcelone.

OL : Lopes – Dubois, Marcelo (cap.), Denayer, Mendy – Traoré (69', Tousart), Ndombele (84', Cheikh), Aouar, Terrier (76', Cornet) – Memphis – Dembélé. Entr : Bruno Genesio.

Barcelone : Ter Stegen – Semedo, Piqué, Lenglet, Alba – Roberto (80', Vidal), Busquets, Rakitic – Messi (cap.), Suarez, O.Dembélé (67', Coutinho). Entr : Ernesto Valverde.

 

...


Sur le même thème
X
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer
des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.
J'accepte